Les valeurs suivies à la mi-séance à la Bourse de Paris

lundi 25 mai 2015 13h21
 

PARIS (Reuters) - Les valeurs à suivre lundi à la Bourse de Paris où l'indice CAC 40 recule de 0,85% à 5.099,13 points vers 13h00 dans un marché où les craintes sur le dossier grec reviennent, un ministre ayant déclaré qu'Athènes n'aurait pas les moyens de rembourser le FMI en juin faute d'un accord avec ses créanciers. Le marché est très peu actif en ce lundi de Pentecôte (244 millions d'euros échangés sur le CAC sur Euronext à se stade), Londres, Francfort et New York étant fermés.

* Les télécoms françaises restent sous pression après que le gouvernement a clairement indiqué que la consolidation du secteur sur laquelle le marché spéculait depuis plusieurs mois n'était pas à l'ordre du jour. BOUYGUES, dont la filiale Bouygues Telecoms était une des cibles désignées, perd 2,03% et accuse la plus forte baisse du CAC 40. ORANGE abandonne 0,96% alors que NUMERICABLE-SFR (+0,33%) et ILIAD (+,12%) sont peu changés.

* Les bancaires accusent une des plus fortes baisses sectorielles en Europe après que la présidente de la Fed a redit que la hausse de ses taux pourrait être décidée cette année. Par ailleurs, les actions de Monte dei Paschi di Sienna ne peuvent être négociées à Milan alors que la troisième banque d'Italie lance une augmentation de capital, la deuxième en un an, de 3,0 milliards d'euros, soit plus que sa capitalisation boursière vendredi soir (2,44 mds d'euros vendredi soir).

BNP PARIBAS perd 1,91%. La banque a par ailleurs engagé un examen de sa division "Global Markets" à Londres dans le but d'en réduire les coûts et d'en améliorer la rentabilité, a-t-on appris vendredi de source proche du dossier. CREDIT AGRICOLE recule de 1,06%.

* NATIXIS (-2,05%) accuse la plus forte baisse du SBF 120. CM-CIC Securities a abaissé sa recommandation d'accumuler à neutre sur le titre, estimant qu'avec un gain de 25% depuis le début de l'année le titre a realisé une bonne performance et souligne qu'après retraitement du dividende, Natixis apparaît comme une des banques les plus chères d'Europe.

  Suite...

 
Engie est l'une des valeurs à suivre à la Bourse de Paris, sur fond d'informations selon lesquelles le groupe pourrait prendre une participation dans AREVA pour créer un grand groupe international dans le domaine des services de maintenance nucléaire. /Photo prise le 28 avril 2015/REUTERS/Benoît Tessier