Europcar lance son introduction en Bourse

jeudi 21 mai 2015 11h39
 

par Gilles Guillaume et Alexandre Boksenbaum-Granier

PARIS (Reuters) - Europcar a lancé jeudi son introduction en Bourse qui doit lui permettre de lever 475 millions d'euros afin de réduire son endettement et de conforter sa croissance sur un marché de la location automobile en pleine mutation.

Confronté à de nombreux concurrents comme Hertz, Avis ou Sixt, à la révolution des réservations par internet et à l'émergence des services d'autopartage et de covoiturage, le leader européen de la location de véhicules est à mi-chemin d'un plan stratégique lancé en 2012 pour adapter son offre et réduire ses coûts.

"L'entrée en Bourse, si ce projet se concrétise, va accélérer le développement du groupe et répond à un marché en croissance, qui est marqué par le développement de nouvelles solutions de mobilité", a déclaré le président du directoire et directeur général d'Europcar, Philippe Germond, au cours d'une téléconférence.

"Cette opération va nous permettre de renforcer notre structure de financement, d'accélérer les déploiements de notre stratégie et de disposer d'une capacité d'investissement supérieure pour développer les axes de croissance du groupe", a-t-il ajouté.

Europcar utilisera ainsi le produit de l'augmentation de capital pour rembourser de manière anticipée des obligations subordonnées existantes 2017. Il compte ramener son ratio d'endettement à 1,5 fois son Ebitda ajusté à la fin de 2015, et à moins d'une fois fin 2017, terme du plan "Fast lane". Au premier trimestre, ce ratio est ressorti à 2,8 fois.

L'IPO comportera aussi une émission secondaire via la vente par Eurazeo, qui détient 87% d'Europcar, d'une partie de ses titres.

La directrice financière du groupe de location, Caroline Parot, a indiqué qu'il était prématuré de dire de combien Eurazeo réduirait sa participation, mais a ajouté que la société d'investissement resterait un actionnaire "significatif" d'Europcar.

  Suite...

 
Europcar compte lever 475 millions d'euros grâce à une augmentation de capital prévue dans le cadre de son introduction en Bourse programmée d'ici fin juin. /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau