15 mai 2015 / 11:30 / il y a 2 ans

Légère hausse des Bourses européennes à la mi-séance

PARIS/LONDRES (Reuters) - Les Bourses européennes affichent encore une légère progression vendredi à la mi-séance, soutenues comme la veille par un relatif apaisement des tensions sur le marché obligataire, dans un marché calme en cette fin de semaine de l‘Ascension.

Les Bourses européennes affichent encore une légère progression vendredi à la mi-séance. À Paris, le CAC 40 gagne 0,47% à 5.052,76 points vers 11h00 GMT. À Francfort, le Dax prend 0,3% et à Londres, le FTSE 0,45%. /Photo d'archives/REUTERS/Lisi Niesner

À Paris, le CAC 40 gagne 0,47% à 5.052,76 points vers 11h00 GMT. À Francfort, le Dax prend 0,3% et à Londres, le FTSE 0,45%. L‘EuroStoxx 50 de la zone euro et le FTSEurofirst 300 avancent de 0,4%.

Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture de Wall Street en hausse de 0,2% à 0,3% également.

Un fort rebond des rendements obligataires allemands et américains a récemment pesé sur les marchés d‘actions en les rendant moins attractives que la dette souveraine. Certains investisseurs en ont profité pour réduire leurs positions boursières après le rally du marché au premier trimestre.

Mais les craintes d‘un crash obligataire semblent se calmer.

Certains intervenants estiment toutefois qu‘il ne faut pas trop se fier à ce retour au calme. Crédit suisse notamment estime que les taux de rendements devraient continuer à grimper avec l‘amélioration de la conjoncture économique et le renforcement des perspectives d‘inflation, qui devraient inciter les investisseurs à se détourner des valeurs refuge.

“Nous pensons que les obligations entrent dans une phase de marché baissier qui pourrait durer plusieurs années”, écrivent les stratèges de Crédit Suisse dans une note à leurs clients.

Aux valeurs, ArcelorMittal (+2,87%), plus forte hausse du CAC, continue à tirer la cote après l‘ouverture par la Commission européenne d‘une enquête antidumping sur de l‘acier laminé à froid chinois et russe.

Thales (+2,41% à 55,63 euros) affiche la plus forte hausse du SBF 120. Barclays, à l‘achat sur le titre, a relevé son objectif de cours à 60 euros.

Le suisse Roche prend 2,75%, l‘une des plus fortes hausses de l‘EuroFirst 300, à la suite de résultats de tests cliniques positifs de traitements contre le cancer.

Julius Baer gagne plus de 3%, les traders évoquant des conjectures d‘OPA à la suite de propos tenus par la banque Intesa Sanpaolo, et la possibilité d‘une amende moins élevée que prévu aux Etats-Unis pour un contentieux fiscal.

L‘euro retombe sous 1,14 dollar avec l‘apaisement des tensions sur les rendements, ce qui ne devrait pas empêcher la devise d‘afficher sa cinquième semaine consécutive de hausse.

Cet après-midi, les investisseurs attendent notamment les chiffres de la production industrielle d‘avril aux Etats-Unis (13h15 GMT) et l‘indice de confiance du Michigan (14h00 GMT).

Avec Lionel Laurent, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below