Vivendi pourrait sortir Canal+ de la cote

mardi 12 mai 2015 21h12
 

par Gwénaëlle Barzic

PARIS (Reuters) - Vivendi a confirmé mardi ses prévisions pour 2015 après une hausse de ses résultats financiers au premier trimestre, et dévoilé un projet d'OPA sur la branche cotée de Canal+ qui pourrait aboutir à sa sortie de la Bourse.

Le groupe de médias n'a en revanche fait aucun commentaire sur les conclusions du comité stratégique qui s'est réuni ce jour pour passer en revue de potentielles acquisitions.

Recentré sur la musique avec Universal Music Group et la télévision avec Canal+, Vivendi se donne pour ambition de devenir un champion européen des médias et des contenus en puisant si besoin dans sa trésorerie abondante, ce qui donne lieu à de nombreuses spéculations sur ses emplettes potentielles.

Alors que les dernières rumeurs se concentrent sur son intérêt supposé pour le marché italien, où il doit bientôt prendre pied en entrant au capital de Telecom Italia, le groupe a dévoilé un projet d'OPA sur la société d'édition de Canal+ dont il détient déjà indirectement 48,5%, qui pourrait représenter jusqu'à 500 millions d'euros.

Cotée en Bourse depuis 1987, SECP, regroupe notamment les chaînes payantes et le service de "replay" de la chaîne cryptée. Objet d'un nombre limité de transactions, ses titres sont assimilés à des obligations car la société offre un résultat opérationnel garanti.

Vivendi, qui propose un prix de 7,60 euros par action, explique vouloir ainsi répondre à la demande de plusieurs actionnaires par cette opération qui lui permettra également de simplifier sa structure de contrôle de Canal+.

Si l'objectif de Vivendi n'est pas de retirer SECP de la cote, le groupe "s'en réserve toutefois la faculté si son niveau de détention à l'issue de l'offre atteignait le seuil de 95% du capital et des droits de vote", précise-t-il dans un communiqué.

Interrogés lors d'une conférence analystes sur les autres projets de la société pour étendre ses activités dans les médias et les contenus, les dirigeants de Vivendi sont restés vagues, sans fermer la porte à de potentielles opérations notamment dans la télévision gratuite.   Suite...

 
Vivendi annonce une hausse de son chiffre d'affaires et de son résultat opérationnel au premier trimestre, porté notamment par sa maison de disques, Universal Music Group, qui a bénéficié de l'appréciation du dollar. /Photo prise le 8 avril 2015/REUTERS/Gonzalo Fuentes