May 11, 2015 / 4:23 PM / 2 years ago

L'activité d'Eiffage résiste grâce à l'énergie et les autoroutes

3 MINUTES DE LECTURE

Le viaduc de Millau. Eiffage a fait état lundi d'une légère hausse de son chiffre d'affaires total au premier trimestre, la croissance de son activité concessions compensant un repli de sa branche BTP, imputable notamment à la morosité de la construction et des travaux publics en France./Photo d'archives/Jean-Philippe Arles

PARIS (Reuters) - Eiffage a vu son chiffre d'affaires résister au premier trimestre, la croissance de ses activités concessions et énergie compensant un repli de sa branche BTP, imputable notamment à la morosité de la construction et des travaux publics en France.

Le groupe a enregistré sur les trois premiers mois de l'année un chiffre d'affaires de 3,04 milliards d'euros, réalisé à près de 83% dans l'Hexagone.

Il ressort en légère hausse de 0,2% en données publiées, et en légère baisse de 0,5% à périmètre et change constants. Son concurrent Vinci a fait état lui fin avril d'une baisse de 8% en données comparables de son activité trimestrielle. Bouygues publiera de son côté ses chiffres mercredi matin.

"En France, l'activité (construction), toujours plus soutenue en Ile-de-France, s'inscrit globalement en baisse de 4,6%", a souligné Eiffage dans un communiqué.

Le chiffre d'affaires des travaux publics sur le marché français s'est replié pour sa part de 10,8%, tandis que dans l'énergie il a grimpé de 13,8% grâce notamment à la montée en puissance des travaux d'électricité sur la ligne de TGV Bretagne-Pays de Loire et sur la centrale solaire de Cestas, en Gironde.

Au total, l'activité BTP d'Eiffage a vu ses ventes se replier de 0,2% au premier trimestre (-1% à données comparables), tandis que la branche énergie a progressé de 12,9% (+12,1% à données comparables) et la branche concessions - la filiale autoroutière APRR a déjà publié son chiffre d'affaires le 20 avril - affiché une croissance de 2,2%, en données publiées comme en données comparables.

Eiffage, dont la liquidité a doublé sur la période à deux milliards d'euros, a confirmé son objectif d'une légère baisse de son chiffre d'affaires sur l'ensemble de l'année. A son assemblée générale, fin avril, le groupe avait aussi dit prévoir une légère croissance de ses résultats et une augmentation de son dividende 2015 l'an prochain.

L'action Eiffage a clôturé lundi à 53,60 euros. Depuis le début de l'année, le titre a pris plus de 27%, après un gain de 0,65% sur l'ensemble de 2014.

Gilles Guillaume, édité par Matthieu Protard

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below