Intesa Sanpaolo bat le consensus au 1er trimestre

lundi 11 mai 2015 18h51
 

par Silvia Aloisi

MILAN (Reuters) - Intesa Sanpaolo, la première banque de détail en Italie, a annoncé lundi des résultats trimestriels meilleurs qu'attendu et fait état d'une reprise de son activité de crédit aux entreprises, signe que la troisième économie italienne émerge lentement de récession.

Le bénéfice net du premier trimestre a atteint 1,064 milliard d'euros, grâce à un revenu du trading de l'ordre de 602 millions d'euros. Le consensus Thomson Reuters était à 658 millions pour le résultat net.

Le groupe milanais a en outre confirmé son objectif d'une distribution de deux milliards d'euros à ses actionnaires pour cette année.

Son ratio de fonds propres "Common Equity Tier 1" était à 13,2% fin mars, en légère baisse par rapport à 13,3% trois mois plus tôt, tout en restant à l'un des plus hauts niveaux du secteur en Italie.

Ses provisions pour créances douteuses ont quant à elles reculé à 755 millions d'euros, leur plus bas niveau depuis le troisième trimestre 2011.

Les nouveaux crédits à moyen et long termes octroyés par Intesa ont augmenté de huit milliards d'euros en Italie au cours du trimestre, dont six milliards - un chiffre en hausse de 40% sur un an - ont été accordés aux ménages et aux petites et moyennes entreprises qui constituent l'épine dorsale de l'économie italienne.

"Nous avons constaté une augmentation des prêts à partir de la mi-février. Sur les huit milliards d'euros de nouveaux prêts, quatre milliards ont été accordés sur le seul mois de mars. Avril a également été bon", a déclaré l'administrateur délégué Carlo Messina aux analystes.

"Il s'agit de crédits à moyen et long termes, dédiés à l'investissement et à la production, et spécialement pour les entreprises orientées vers l'exportation pour qui la dépréciation de l'euro a eu un impact massif", a-t-il ajouté.   Suite...

 
Intesa Sanpaolo, la première banque de détail italienne, a publié un bénéfice net meilleur que prévu au titre du premier trimestre 2015, tout en confirmant sa politique généreuse de distribution de deux milliards d'euros pour cette année. /Photo prise le 10 avril 2015/REUTERS/Giorgio Perrottino