La Grèce paie le FMI sans rassurer sur la suite

mercredi 6 mai 2015 17h36
 

par George Georgiopoulos et John O'Donnell

ATHENES/FRANCFORT (Reuters) - La Grèce a versé mercredi au Fonds monétaire international (FMI) 200 millions d'euros d'intérêts sur des prêts mais ce paiement n'augure pas pour autant d'un accord entre Athènes et ses créanciers sur les réformes et l'aide financière.

Les responsables de l'Union européenne estiment que le gouvernement grec doit faire rapidement des concessions afin que l'Eurogroupe des ministres des Finances de la zone euro puisse prendre acte de progrès lors de sa réunion de lundi prochain, ce qui justifierait une poursuite du soutien accordé par la Banque centrale européenne (BCE) au secteur bancaire hellénique.

Mais même s'il a fait état de progrès depuis la dernière réunion, le président de l'Eurogroupe, le Néerlandais Jeroen Dijsselbloem, a été clair après un entretien à Paris avec son homologue Michel Sapin : "J'ai des informations positives sur les discussions à Bruxelles. Toutefois, de nombreuses questions doivent être réglées, approfondies, avec plus de détails. Donc il n'y aura pas d'accord lundi, nous devons être réalistes."

Le Conseil des gouverneurs de la BCE devrait prolonger dans la journée la "fourniture de liquidité d'urgence" (ELA) aux banques grecques mais la suite des événements dépendra de l'évolution des discussions sur les réformes, ont expliqué des sources de banques centrales.

A Athènes, le vice-ministre des Finances? Dimitris Mardas? a annoncé que le Trésor avait versé 200 millions d'euros au FMI mais s'est refusé à tout commentaire sur l'échéance de la semaine prochaine, d'un montant de 750 millions, qui s'annonce plus difficile à honorer.

"LIGNES ROUGES" DIFFICILES À FRANCHIR

Certaines collectivités locales grecques rechignent à transférer leur trésorerie à la banque centrale malgré les instructions du gouvernement d'Alexis Tsipras, ce qui pourrait priver le Trésor des moyens de rembourser le prêt du FMI et de payer traitements et pensions à la fin du mois, expliquent plusieurs sources.   Suite...

 
La Grèce a versé 200 millions d'euros qui étaient dus ce mercredi au Fonds monétaire international (FMI) et qui correspondaient à des paiements d'intérêts, a déclaré un responsable grec à Reuters. /Photo d'archives/REUTERS/John Kolesidis