L'activité du secteur privé garde le rythme en zone euro

mercredi 6 mai 2015 11h08
 

PARIS/LONDRES/BERLIN (Reuters) - L'activité du secteur privé a conservé un rythme soutenu à l'entame du deuxième trimestre, l'évolution positive des carnets de commandes encourageant les entreprises à embaucher, montre l'étude Markit auprès des directeurs d'achat publiée mercredi.

L'indice PMI composite, qui regroupe les secteurs secondaire et tertiaire, s'est élevé à 53,9 en avril en version définitive, ce qui est supérieur à une première estimation de 53,5 et quasiment au niveau du pic de 11 mois atteint en mars, à 54,0.

Un résultat supérieur à 50 témoigne d'une croissance de l'activité.

"Le fait que la croissance ne soit pas parvenue à accélérer davantage constitue une déception mais les variations nationales de la croissance fourniront aux décideurs politiques un véritable encouragement concernant le fait que la santé économique de la région s'améliore", a commenté Chris Williamson, économiste en chef chez Markit.

Les indices PMI suggèrent une croissance trimestrielle de 0,4% sur la période avril-juin, a-t-il prédit, ce qui correspondrait aux prévisions de croissance pour le premier trimestre.

Pour parvenir à ce résultat, les entreprises ont néanmoins continué de réduire leurs prix, plus modérément toutefois. Le sous-indice des prix à la production est ainsi passé de 48,9 en mars à 49,2 en avril et se trouve donc sous le seuil des 50 depuis trois ans.

Cette baisse des tarifs contribue à soutenir l'indice PMI des services, qui s'est élevé à 54,1 en avril, proche du pic de huit mois atteint en mars (54,2) et au-dessus d'une première estimation à 53,7.

Les nouveaux contrats ont conservé leur rythme du mois de mars à 54,6, ce qui représente un plus haut depuis près de quatre ans. Cela a incité les entreprises de services à augmenter leurs effectifs pour un sixième mois consécutif.

  Suite...

 
L'activité du secteur privé a conservé un rythme soutenu à l'entame du deuxième trimestre, l'évolution positive des carnets de commandes encourageant les entreprises à embaucher, selon l'étude Markit auprès des directeurs d'achat. L'indice PMI composite, qui regroupe les secteurs secondaire et tertiaire, s'est élevé à 53,9 en avril en version définitive, ce qui est supérieur à une première estimation de 53,5 et quasiment au niveau du pic de 11 mois atteint en mars, à 54,0. /Photo d'archives/REUTERS/Kevin Coombs