L'Amérique du Nord porte les ventes d'Adidas

mardi 5 mai 2015 13h39
 

par Emma Thomasson

BERLIN (Reuters) - Adidas a fait état mardi d'une progression plus forte que prévu de son chiffre d'affaires au premier trimestre en raison des bonnes performances de ses divisions course à pied et prêt-à-porter et surtout du redressement de ses activités en Amérique du Nord.

Les ventes du deuxième équipementier sportif mondial ont augmenté de 17% à 4,083 milliards d'euros, ou de 9% en excluant les effets de changes, alors que les analystes prédisaient en moyenne un chiffre d'affaires à 3,913 milliards d'euros.

Adidas a dévoilé fin mars un plan sur cinq ans mettant l'accent sur la réduction de ses délais d'approvisionnement et sur le développement de ses activités aux Etats-Unis et dans les plus grandes villes du monde. L'objectif est de quasiment doubler le chiffre d'affaires d'ici 2020 pour le porter au-dessus de 22 milliards d'euros.

En Amérique du Nord, où Adidas a fortement investi dans la promotion commerciale de ses produits afin de combler son retard sur Nike et contrer la percée d'Under Armour, qui lui a ravi la deuxième place aux Etats-Unis, l'équipementier allemand a vu ses ventes progresser de 7%, hors effets de changes, au premier trimestre après une contraction de 4% en 2014.

"Ce n'est qu'un début. L'Amérique n'est pas un sprint pour nous, c'est plus un marathon (...) Il nous reste beaucoup à faire", a déclaré le président du directoire, Herbert Hainer, lors d'une conférence téléphonique avec des journalistes.

Adidas a accru sa marge d'exploitation de 10 points de base à 8,9%, ce qui reste nettement inférieur aux 13% atteints par Nike en 2014.

L'action, qui a déjà bondi de près d'un tiers depuis le début de l'année, gagnait 0,7% vers 13h15 à la Bourse de Francfort.

  Suite...

 
Adidas a fait état mardi d'une progression plus forte que prévu de son chiffre d'affaires au premier trimestre en raison des bonnes performances de ses divisions course à pied et prêt-à-porter et du redressement de ses activités en Amérique du Nord. /Photo prise le 2 décembre 2014/REUTERS/Hannibal Hanschke