L'Italie va prendre des mesures sur les créances douteuses

lundi 4 mai 2015 12h47
 

MILAN (Reuters) - l'Etat italien va prendre des mesures concrètes dans les semaines à venir pour aider les banques du pays à régler le problème de leurs créances douteuses, a annoncé lundi Matteo Renzi.

Lors d'une conférence à la Bourse de Milan, le président du Conseil a dit que ces mesures aideraient les banques à gérer leurs créances douteuses et leur permettrait de se battre à armes égales avec les établissements de crédit des autres pays.

"Je pense que d'ici quelques semaines, il y aura une mesure concernant les créances douteuses et plus généralement sur des instruments qui donneront à notre système bancaire les mêmes conditions réglementaires que dans les autres pays", a-t-il dit.

Rome projetait de créer un véhicule public où seraient cantonnés les prêts toxiques, mais ce projet a été entravé par la réglementation européenne en matière de subventions.

Le gouvernement italien envisage des mesures fiscales et de réformer la loi sur les faillites afin d'aider les banques à réduire les quelque 350 milliards d'euros de créances douteuses qu'elles ont en portefeuille.

(Silvia Aloisi, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten)

 
Siège à Milan d'UniCredit, la plus grande banque italienne. L'Etat italien va prendre des mesures concrètes dans les semaines à venir pour aider les banques du pays à régler le problème de leurs créances douteuses, a annoncé lundi le président du Conseil, Matteo Renzi.. /Photo prise le 17 février 2015/REUTERS/Stefano Rellandini