4 mai 2015 / 06:29 / dans 2 ans

Les valeurs à suivre à la Bourse de Paris

Renault est l'une des valeurs à suivre lundi à la Bourse de Paris. Contre l'avis du PDG Carlos Ghosn et son conseil d'administration, les actionnaires, menés par le plus important d'entre eux, l'Etat, ont rejeté jeudi une résolution instaurant le principe "une action, une voix". /Photo d'archives/REUTERS/Yves Herman

PARIS (Reuters) - Les valeurs à suivre lundi à la Bourse de Paris, attendue en légère hausse à l‘ouverture sur fond d‘attentes de nouvelles mesures de relance en Chine après un indicateur venu confirmer le ralentissement économique, après le week-end prolongé du 1er mai.

A 8h11, le contrat à termes sur le CAC 40 gagne 0,1%.

* RENAULT. Contre l‘avis du PDG Carlos Ghosn et son conseil d‘administration, les actionnaires, menés par le plus important d‘entre eux, l‘Etat, ont rejeté jeudi une résolution instaurant le principe “une action, une voix”.

* RENAULT et PSA. Les valeurs automobiles pourraient réagir à la publication (à 9h00 de Paris) des immatriculations de voitures neuves en France en avril.

* AIRBUS GROUP a annoncé jeudi son intention de porter plainte en Allemagne après les informations selon lesquelles le BND, le service fédéral de renseignement extérieur allemand, a aidé ses homologues américains à espionner plusieurs entreprises européennes.

* DASSAULT AVIATION, qui signera lundi un contrat de vente de 24 Rafale avec le Qatar, estime “possible” de réaliser d‘autres ventes de son avion de combat en 2015, a déclaré son PDG Eric Trappier dans un entretien au Figaro.

* AREVA. Trois groupes industriels chinois s‘intéressent à certaines des technologies d‘Areva et le groupe nucléaire français est prêt à accueillir deux d‘entre eux à son capital comme actionnaires minoritaires, a rapporté le Journal du Dimanche, citant plusieurs sources impliquées dans les discussions.

* TOTAL. Bernstein a abaissé sa recommandation sur la valeur à “performance en ligne”.

* HAVAS. Goldman Sachs a entamé le suivi de la valeur avec un conseil à l‘achat et a ajouté le titre à sa liste de valeurs préférées (“Pan-Europe conviction buy list”).

* BNP PARIBAS a été condamnée vendredi à cinq ans de mise à l‘épreuve par une juge américaine dans le cadre du jugement formel rendu en lien avec l‘amende de 8,97 milliards de dollars que le groupe a accepté de payer l‘an dernier pour contournement de règles d‘embargo.

* LDC. Selon le Journal du Dimanche, l‘Autorité de la concurrence, qui suspecte une entente tarifaire, devrait dévoiler dans quelques jours le résultat d‘une enquête sur une centaine de réunions entre volaillers de 2000 à 2007. Au total, 35 entreprises seraient impliquées. Personne n‘était joignable dans l‘immédiat chez LDC pour un commentaire.

* ELIOR a annoncé jeudi être monté à 100% du capital de sa filiale Areas après avoir racheté la participation minoritaire de 38,45% détenue par Emesa. Dans le cadre de cette transaction, Emesa deviendra actionnaire d‘Elior à hauteur de 5,22% du capital.

* AB SCIENCE a annoncé jeudi soir un chiffre d‘affaires 2014 en hausse de 7,9% à 2,1 millions d‘euros mais indique avoir creusé sa perte opérationnelle qui s‘élève à 15,2 millions d‘euros contre -13,77 millions en 2013. La société pharmaceutique souligne qu‘en 2015, elle continuera à allouer la majeure partie de ses ressources au développement du masitinib, sa molécule la plus avancée, dont 13 études de Phase 3 sont en cours de réalisation - sept en oncologie et six en dehors de l‘oncologie, notamment asthme sévère, la polyarthrite rhumatoïde, la sclérose en plaques progressive, la maladie d‘Alzheimer.

* SCOR. Les actionnaires du réassureur français ont voté jeudi en faveur de l‘inscription dans les statuts du groupe du principe “une action, une voix”, faisant ainsi barrage à la mise en application des droits de vote doubles prévus dans la loi Florange.

* ASSYSTEM a annoncé une hausse de 0,3% de son chiffre d‘affaires au premier trimestre à 222,3 millions d‘euros.

* BOIRON a fait état jeudi d‘une hausse de 8,4% en données courantes de son chiffre d‘affaires au premier trimestre à 140,20 millions d‘euros.

Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Matthieu Protard

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below