Vallourec en perte au 1er trimestre, 2.000 postes de plus menacés

mercredi 29 avril 2015 21h26
 

par Benjamin Mallet

PARIS (Reuters) - Vallourec a annoncé mercredi une perte nette au titre du premier trimestre 2015, le groupe continuant de subir la dégradation des marchés pétroliers, et a dévoilé des mesures de réduction de coûts qui devraient le conduire à supprimer 2.000 postes supplémentaires à l'horizon 2017.

Le fabricant de tubes sans soudure en acier, dont les produits sont notamment utilisés dans l'exploration et la production pétrolières, avait déjà indiqué en février que son plan d'économies entraînerait 1.400 suppressions de postes en 2015.

Il a fait savoir mercredi qu'il souhaitait réduire d'un tiers la capacité de ses tuberies européennes d'ici 2017 (par rapport à 2014), qu'il recherchait un partenaire majoritaire pour son aciérie française de Saint-Saulve (Nord) et qu'il réduirait ses coûts fixes partout dans le monde.

"L'ensemble de ces dispositions conduirait à une réduction d'environ 2.000 postes, dont les trois quarts en Europe", a-t-il indiqué.

Le président du directoire Philippe Crouzet a précisé lors d'une conférence téléphonique que 900 postes étaient concernés en France (dont 350 à Saint-Saulve) et 600 en Allemagne, soit 15% des effectifs européens de Vallourec, et que le groupe souhaitait "minimiser les départs contraints".

"Notre industrie n'a pas connu une situation de marché aussi difficile depuis plusieurs dizaines d'années (...) Cette crise est particulièrement brutale et profonde", a-t-il également souligné.

Le ministre de l'Economie a fait savoir qu'il réunirait dans les prochains jours les élus du Nord et que l'Etat serait attentif à ce qu’il n’y ait ni départ contraint, ni fermeture de site en France. L'Etat, a souligné Emmanuel Macron, veillera à ce que Vallourec trouve une solution qui permette d'assurer l'avenir industriel du site de Saint-Saulve.

La sénatrice centriste (UDI-UC) du Nord Valérie Létard, présidente de Valenciennes Métropole dont fait partie la commune de Saint-Saulve, avait réclamé peu auparavant l'organisation d'une table ronde avec la direction de Vallourec, le ministre de l'Economie et des élus locaux.   Suite...