29 avril 2015 / 11:04 / dans 2 ans

Recul modeste pour les marchés européens à la mi-séance

Les Bourses européennes ne sont pas restées longtemps dans le vert mercredi et affichaient un recul modeste à la mi-journée, les investisseurs ayant dû absorber une volée de résultats de sociétés jugés dans l'ensemble mitigés. Certains intervenants estiment que le marché est mûr pour une pause. L'indice CAC-40 de la Bourse de Paris perdait 0,27% à 12h40, tandis que le FTSE londonien lâchait 0,10% et le Dax de Francfort 0,19%. /Photo prise le 29 avril 2015/REUTERS

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ne sont pas restées longtemps dans le vert mercredi et affichaient un recul modeste à la mi-journée, les investisseurs ayant dû absorber une volée de résultats de sociétés jugés dans l‘ensemble mitigés.

Certains intervenants estiment que, quoi qu‘il en soit, le marché était mûr pour une pause avec un indice FTSEurofirst 300 en hausse de 18% depuis le début de l‘année et des attentes d‘une croissance des résultats trimestriels au plus haut depuis des années.

L‘indice CAC-40 de la Bourse de Paris perdait 0,27% à 5.159,47 à 12h40, tandis que le FTSE londonien lâchait 0,10% et le Dax de Francfort 0,19%. L‘indice EuroStoxx 50 recule de 0,14% et le FTSEurofirst 300 de 0,26%.

Des écarts peu significatifs pour un marché qui doit se préparer à la publication, à 14h30, de la première estimation du PIB américain du premier trimestre.

La journée sera également marquée par l‘issue de la réunion de deux jours du Comité de politique monétaire (Fomc) de la Réserve fédérale, dont le communiqué sera toutefois publié bien après la clôture des places européennes, à 20h00.

“Au regard des statistiques américaines des dernières semaines, le marché spécule sur un communiqué accommodant de la part du Fomc ce soir, ce qui soutient l‘euro et pèse donc sur les performances des valeurs européennes, qui ont largement profité des effets changes dans les comptes du T1”, explique Aurel BGC dans une note stratégique.

Saint-Gobain, avec un gain de 2,32%, domine l‘EuroStoxx 50 et le CAC-40 après ses résultats publiés mardi soir.

Telecom Italia gagne 3,5%, plus forte hausse de l‘Eurofirst 300, en réaction à un article du Corriere della Sera selon lequel Vivendi cherche à se renforcer dans le capital de l‘opérateur télécoms italien.

A l‘inverse, BBVA perd 2%, plus forte perte de l‘indice EuroStoxx 50, même si son bénéfice trimestriel a plus que doublé grâce à une plus-value exceptionnelle liée à la cession d‘une participation dans une banque chinoise.

Le distributeur Delhaize, en laissant plus de 6%, occupe la tête des pertes de l‘indice Eurofirst 300, du fait de ses difficultés rencontrées en Belgique. Il entraîne dans son sillage son homologue néerlandais Ahold qui abandonne près de 4%, cinquième perte de l‘Eurofirst 300.

Norbert Dentressangle continue d‘évoluer dans les hauteurs avec un gain de 36,3%, après l‘annonce mardi de son rachat par l‘américain XPO Logistics.

Sur le marché des changes, le dollar repart à la baisse, là encore modeste, alors qu‘il se stabilisait en début de matinée face à l‘euro et à un panier de monnaies de référence. Les cambistes allègent leurs positions longues en raison d‘indicateurs économiques poussifs qui éloigneraient a priori la perspective d‘une remontée prochaine des taux américains.

Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Véronique Tison

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below