PSA voit sa croissance soutenue par Faurecia et les prix

mercredi 29 avril 2015 15h34
 

par Gilles Guillaume

PARIS (Reuters) - PSA Peugeot Citroën a fait état mercredi d'une croissance de 4,6% de son chiffre d'affaires, la contribution de l'équipementier Faurecia et la stratégie de hausse des prix du groupe ayant compensé une baisse des volumes hors Chine.

Le constructeur automobile, qui cherche à redresser ses marges, a réalisé sur les trois premiers mois de l'année un chiffre d'affaires total de 13.674 millions d'euros. Hors Faurecia, dont les ventes ont bondi de 13,8% sur le trimestre, et hors activité bancaire, le chiffre d'affaires de la division automobile ressort en légère hausse de 0,3% à 8.950 millions d'euros.

Fruit du plan stratégique "Back in the race", qui donne la priorité aux ventes les plus rentables, le chiffre d'affaires des véhicules neufs, hors Chine, a augmenté de 1,1%, soutenu par les changes (+2%), les prix (+1,7%) et le mix produit (+2,4%), tandis que les ventes en volume ont baissé en tout de 1,9%.

"Nous sommes en avance sur notre objectif en matière de prix en Europe, les changements ne sont pas énormes, mais mois après mois, nous réduisons lentement l'écart avec les concurrents avec lesquels nous avons décidé de nous comparer", a déclaré le directeur financier de PSA, Jean-Baptiste de Chatillon, au cours d'une conférence avec les analystes.

Tous les groupes automobiles généralistes lorgnent notamment le numéro un européen, Volkswagen, dont les véhicules se vendent plus cher sur le marché du neuf comme sur le marché de l'occasion.

"Nous savons que l'ajustement volume/prix prend du temps, mais nous attendions un effet prix plus fort chez Peugeot", commente ISI Autos dans une note. "Le chiffre d'affaires publié est en ligne avec le consensus, mais marque une grosse différence avec les +13,7% de Renault."

VENTES SOUTENUES EN CHINE   Suite...

 
Peugeot 208 à l'usine de Poissy. Le chiffre d'affaires de PSA Peugeot Citroën a augmenté de 4,6% au premier trimestre, la contribution de l'équipementier Faurecia et la stratégie de hausse des prix du groupe ayant compensé une baisse des volumes hors Chine. /Photo prise le 29 avril 2015/REUTERS/Benoît Tessier