L'économie britannique ralentit avant les élections

mardi 28 avril 2015 12h07
 

par William Schomberg et David Milliken

LONDRES (Reuters) - L'économie britannique a ralenti plus nettement que prévu au cours du premier trimestre, alors que le Premier ministre conservateur David Cameron a axé sa campagne pour les élections législatives du 7 mai sur sa capacité à garantir une reprise vigoureuse.

Le produit intérieur brut (PIB) du Royaume-Uni a progressé de 0,3% sur la période janvier-mars par rapport au trimestre précédent, lorsqu'elle avait été de 0,6%, a annoncé mardi l'Office des statistiques nationales (ONS).

Il s'agit de la croissance la plus faible depuis le quatrième trimestre 2012, précise l'ONS. A cette époque, certains observateurs craignaient de voir l'économie britannique retomber en récession.

Selon leur prévision médiane, les économistes interrogés par Reuters ne s'attendaient qu'à un ralentissement marginal de la croissance, à 0,5%, au premier trimestre.

La livre sterling s'est affaiblie face au dollar et à l'euro après la publication de cette statistique alors que le prix des obligations souveraines britanniques a augmenté.

Le ministre des Finances, George Osborne, s'est efforcé de transformer ces chiffres a priori négatifs pour le gouvernement en un argument électoral pour son Parti conservateur.

"Les chiffres du PIB montrent que l'avenir de l'économie se jouera dans les urnes", a-t-il écrit sur Twitter. "Ce serait le pire moment possible de voter pour l'instabilité."

Ces données préliminaires sur le PIB sont largement une estimation et elles sont régulièrement révisées par la suite. Le chef économiste de l'ONS, Joe Grice, a invité à ne pas leur accorder une importance démesurée.   Suite...

 
LE PIB DU ROYAUME-UNI