Starbucks livre des résultats trimestriels meilleurs qu'attendu

vendredi 24 avril 2015 07h21
 

(Reuters) - Starbucks a annoncé jeudi une croissance plus forte que prévu de son chiffre d'affaires trimestriel et a confirmé ses prévisions de résultats pour l'ensemble de son exercice fiscal 2015 en dépit de l'impact du dollar fort.

L'action gagnait près de 5% dans les échanges d'après-Bourse à Wall Street, ces résultats venant rassurer les investisseurs qui craignaient un ralentissement de la croissance du numéro un mondial des cafés sur son principal marché nord-américain.

Le groupe de Seattle a fait état d'un bénéfice net de 494,9 millions de dollars (457 millions d'euros) pour son deuxième trimestre clos le 29 mars, contre 427 millions un an plus tôt.

Le résultat par action a atteint 33 cents, conforme aux attentes, contre 27 cents un an plus tôt.

Le chiffre d'affaires a augmenté de près de 18% à 4,56 milliards de dollars alors que les analystes prévoyaient en moyenne 4,53 milliards, selon le consensus établi par Thomson Reuters I/B/E/S.

Les ventes des cafés ouverts depuis au moins 13 mois ont progressé de 7% dans la région Amériques, qui comprend les Etats-Unis, le Canada et l'Amérique latine, alors que les analystes interrogés par Consensus Metrix anticipaient en moyenne une hausse de 5,1%.

Au trimestre précédent, la région Amériques avait vu ses ventes augmenter de 5%.

Le trafic a augmenté de 2% au deuxième trimestre, comme au premier trimestre clos fin décembre, alors qu'il n'avait progressé que de 1% lors des trois mois précédents.

Malgré ces résultats meilleurs qu'attendu, Starbucks a maintenu en l'état ses prévisions pour l'ensemble de l'exercice pour tenir compte de l'effet de change qui, lui, sera plus important qu'initialement anticipé, avec un impact attendu de deux points de pourcentage tant sur le bénéfice que sur le chiffre d'affaires, au lieu d'un point prévu auparavant.   Suite...

 
Starbucks a enregistré une croissance plus forte que prévu de son chiffre d'affaires au cours de son deuxième trimestre clos le 29 mars et a confirmé ses prévisions de résultats pour l'ensemble de son exercice fiscal 2015 en dépit de l'impact du dollar fort. /Photo d'archives/REUTERS/John Vizcaino