21 avril 2015 / 16:28 / il y a 2 ans

Clôture en hausse des marchés européens, portés par les résultats

LA CLÔTURE DES BOURSES EUROPÉENNES

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé en hausse mardi, l'élan positif donné par les résultats d'entreprises cotées compensant la baisse de l'indice ZEW du sentiment des investisseurs en Allemagne et les inquiétudes liées à la Grèce.

À Paris, le CAC 40 a fini sur un gain de 5,05 points, soit 0,10%, à 5.192,64 points. Le Footsie britannique a pris 0,15% et le Dax allemand a gagné 0,40%. Les indices paneuropéens EuroStoxx 50 et le FTSEurofirst 300 ont progressé respectivement de 0,04% et 0,62%.

Au moment de la clôture en Europe, le Dow Jones et le S&P-500 évoluaient en revanche en territoire négatif, les bons résultats de quelques poids lourds de la cote ne suffisant à compenser les craintes d'une "saison" décevante des comptes trimestriels.

Le secteur américain de la santé résiste toutefois à la tendance baissière avec l'annonce de l'OPA du spécialiste israélien des génériques Teva Pharmaceutical Industries sur son concurrent Mylan..

A 53,3 contre 54,8 en mars, l'indice ZEW du moral des investisseurs et analystes allemands a accusé une baisse inattendue en avril, la première depuis octobre 2014.

A cette mauvaise surprise s'est ajouté un nouvel accès de faiblesse des marchés grecs à deux jours d'une réunion jugée cruciale de l'Eurogroupe à Riga destinée à examiner les progrès faits par Athènes concernant les réformes promises.

La Bourse d'Athènes a perdu 3,33% après être tombée à son plus bas niveau depuis septembre 2012 et l'indice local des valeurs bancaires a cédé 3,76%. La Banque nationale de Grèce a chuté de 7,30%, signant le plus important repli du Stoxx 600.

Mais les résultats et les perspectives de quelques sociétés en Europe permettent à la tendance de résister à ces éléments négatifs.

Le groupe de publicité Publicis a ainsi bondi de 6,18%, soit la plus forte hausse du CAC 40 et du FTSEurofirst 300, après avoir fait état au premier trimestre d'une croissance supérieure aux attentes du marché grâce notamment à l'impact positif des changes.

Toujours sur le CAC, Airbus Group s'est adjugé 2,27%, la Pologne ayant pré-sélectionné la filiale hélicoptères du groupe européen pour de nouveaux tests.

Sur le SBF 120, Air France-KLM a réalisé l'une des plus fortes progressions (+6,03%) à la faveur d'un relèvement de recommandation la compagnie aérienne franco-néerlandaise.

A Francfort, le géant allemand des logiciels SAP, lui, a pris 2,27% après des résultats trimestriels également dopés par l'euro faible.

A la baisse, Crédit Suisse a abandonné 2,05%, les spéculations sur la possibilité d'une levée de capitaux frais reléguant au second plan un bénéfice meilleur qu'attendu.

Sur le marché des changes, l'euro remonte légèrement à 1,0749 dollar après être tombé sous le seuil de 1,06.

Le Brent, lui, recule à 62,61 dollars le baril (-1,32%).

Claude Chendjou pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below