DuPont s'attend à un impact du dollar plus sensible que prévu

mardi 21 avril 2015 14h33
 

(Reuters) - Les ventes de l'ensemble des segments d'activité du chimiste américain DuPont ont baissé au premier trimestre et l'entreprise a fait savoir mardi qu'un dollar fort aurait des incidences plus sensibles qu'elle ne le pensait sur ses résultats annuels.

L'action perdait 1,6% à 71,66 dollars en avant-Bourse. Elle a gagné 9% au cours des 12 derniers mois.

DuPont, qui réalise 60% de son chiffre d'affaires hors des Etats-Unis, pense que le dollar réduira son bénéfice par action (BPA) de 80 cents cette année, alors qu'il anticipait auparavant 60 cents. De ce fait, il prévoit désormais un résultat par action vers le bas de sa fourchette précédemment communiquée de 4,00-4,20 dollars.

Le consensus Thomson Reuters I/B/E/S est actuellement de 4,05 dollar pour le bénéfice par action 2015.

Le chimiste vise toutefois un milliard de dollars d'économies annuelles qui ajouteraient 40 cents au BPA de 2015, économies qui proviendraient aux deux tiers d'une compression des effectifs et le tiers restant d'un consolidation des sites ou de l'externalisation de certains services.

Les réductions de coûts ont ajouté 10 cents au bénéfice opérationnel du trimestre clos le 31 mars, compensant en partie un recul de 10% des ventes dans l'agriculture, principal segment de DuPont.

Le chimiste, qui doit faire face à l'offensive de l'investisseur activiste Nelton Peltz, a par ailleurs relevé son dividende trimestriel à 49 cents contre 47 cents.

L'assemblée générale de DuPont se tiendra le 13 mai et les actionnaires décideront si Peltz peut obtenir les quatre sièges qu'il réclame au conseil d'administration. Nelton Peltz veut que DuPont scinde le segment matières premières des divisions nutrition et santé, agriculture et biosciences industrielles.

DuPont, qui veut s'être séparé de sa filiale Chemours de chimie de performance en milieu d'année, s'y refuse.   Suite...

 
Le groupe chimique américain DuPont a annoncé mardi un bénéfice trimestriel en recul de 28%, affecté par la vigueur du dollar, et indiqué que son résultat sur l'ensemble de l'année se situerait vers le bas de sa fourchette cible. /Photo d'archives/REUTERS/Tim Shaffer