17 avril 2015 / 16:43 / il y a 2 ans

Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS

PARIS (Reuters) - Les valeurs du jour vendredi à la Bourse de Paris où l'indice CAC 40 a fortement baissé (-1,55% à 5.143,26 points) plombé par une crispation des positions autour du dossier grec et par les craintes de réformes de la régulation des marchés financiers chinois.

Sur la semaine, le CAC 40 lâché 1,86%, sa plus forte baisse hebdomadaire depuis celle, de plus grande ampleur, de la semaine finissant le 12 décembre 2014 (-7,03%).

* ACCOR (+1,03% à 49,395 euros) et PSA (+0,12% à 16,45 euros) ont été les seules valeurs du CAC 40 à finir dans le vert.

ACCOR a été porté par l'annonce d'un chiffre d'affaires meilleur qu'attendu au premier trimestre et PSA a rebondi sur un support technique, à 16,20 euros.

* CYCLIQUES et FINANCIÈRES ont été les principales victimes en Bourse de ce retour d'aversion au risque.

ARCELORMITTAL (-3,13% à 8,91 euros) a accusé la plus forte baisse du CAC 40, CAPGEMINI 2,79% à 77,09 euros. Hors CAC 40, STMICROELECTRONICS a perdu 3,69% à 8,509 euros.

CRÉDIT AGRICOLE a lâché 2,83% à 13,4 euros, BNP PARIBAS 2,17% à 55,11 euros et SOCIÉTÉ GÉNÉRALE 1,69% à 44,83 euros.

* AIRBUS a perdu 2,8% à 62,18 euros, pénalisé par la remontée de l'euro passé au-dessus de 1,07 dollar. D'autre part, le PDG d'Airbus Fabrice Brégier a déclaré que le groupe estimait que le marché de l'aéronautique civile restait solide et qu'il pourrait être amené à augmenter la production des avions les plus demandés de son catalogue.

* TELEPERFORMANCE (-7,21% à 62,26 euros) a accusé la plus forte baisse de l'indice SBF 120, l'inquiétude ayant gagné le marché après la publication d'informations selon lesquelles un problème de sécurité aurait affecté le spécialiste des centres d'appels au Mexique.

* GENFIT (+9,18% à 42,925 euros) a fini en tête des hausses du SBF 120 portant à +35,6% son gain cette semaine, soutenue par les spéculations croissantes autour d'annonces que pourrait faire le groupe à l'occasion d'un congrès très attendu à Vienne.

* IPSEN (+1,68% à 45,445 euros) s'est classé derrière. Credit suisse estime qu'il est temps d'acheter le titre malgré l'abandon par le groupe pharmaceutique des études évaluant le Tasquinimod destiné à soigner le cancer de la prostate. Pour le broker, cette décision est bonne et va permettre au marché de se concentrer sur Somatuline, un autre traitement du groupe.

* TARKETT a gagné 1,26% à 24,84 euros avant la publication de son activité trimestrielle le 21 avril. Des analystes s'attendent à ce que les effets de change et l'acquisition de Desso compensent les difficultés rencontrées en Russie.

* TRANSGENE a grimpé de 5,12% à 5,95 euros au lendemain de l'annonce par la société biopharmaceutique de l'obtention d'un feu vert aux Etats-Unis pour le Pexa-Vec.

* MANITOU (-4,24% à 17,38 euros) a accusé l'une des plus fortes baisses du CAC Mid & Small, les investisseurs se montrant déçus par le manque de visibilité du spécialiste des engins de manutention au lendemain de sa publication trimestrielle.

Alexandre Boksenbaum-Granier et Raoul Sachs, édité par Matthieu Protard

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below