April 16, 2015 / 12:37 PM / 2 years ago

Citigroup affiche un bénéfice trimestriel en hausse de 16%

4 MINUTES DE LECTURE

Citigroup, troisième banque américaine par ses actifs, affiche un bénéfice trimestriel en hausse de 16% grâce à une chute de ses frais juridiques et de restructuration. /Photo prise le 17 mars 2015/Enrique Marcarian

(Reuters) - Citigroup, troisième banque américaine par ses actifs, a annoncé jeudi un bénéfice trimestriel en hausse de 16%, supérieur aux attentes de Wall Street, à la faveur d'une chute de ses frais juridiques et de restructuration.

La banque réduit ses coûts et simplifie progressivement sa structure en cédant des activités de banque de détail dans un certain nombre de pays, en limitant son réseau aux Etats-Unis et en vendant ses activités jugées non stratégiques.

Ses charges d'exploitation ont chuté de 10% à 10,88 milliards de dollars au premier trimestre à fin mars, la banque ayant moins dépensé en rémunérations, publicité et marketing.

Le titre gagne 1,73% dans les premiers échanges à Wall Street.

Les coûts juridiques et de restructuration ont plongé à 403 millions de dollars, contre 1,16 milliard un an auparavant.

Comme d'autres banques de Wall Street, les comptes de Citi étaient affectés depuis quelque temps par des frais juridiques élevés liés à des prêts immobiliers "toxiques" et divers scandales dans la foulée de la crise financière.

Citi s'est acquittée d'un montant important de frais juridiques et de restructuration au quatrième trimestre, ayant passé 2,9 milliards de dollars de charges pour litiges et 600 millions pour restructuration dans ces comptes.

Son bénéfice net, hors éléments exceptionnels, a atteint 4,82 milliards de dollars (4,49 milliards d'euros), soit 1,52 dollar par action, au premier trimestre, contre 4,15 milliards de dollars, soit 1,30 dollar par action, un an auparavant.

Les analystes attendaient en moyenne un bénéfice de 1,39 dollar par action, selon le consensus Thomson Reuters I/B/E/S.

Son chiffre d'affaires global a baissé de 2% a 19,74 milliards de dollars sur les trois premiers mois de l'année.

La banque américaine est sortie de ses activités de banque de détail ou en train de le faire dans des pays comme le Japon, la Turquie, la République tchèque et la Hongrie.

"Même si certaines activités ont subi des vents contraires, nous avons vu nos prêts et nos dépôts augmenter dans notre coeur de métier et avons gagné des parts de portefeuille de nos clients cibles", a dit le directeur général de la banque, Michael Corbat, dans un communiqué.

Le revenu de l'activité de banque d'investissement de Citigroup a augmenté de 14% à 1,20 milliard de dollars.

Le revenu de son activité de trading obligataire a baissé de 11% à 3,48 milliards de dollars, alors que Goldman Sachs et JPMorgan Chase ont publié des revenu en hausse dans cette branche.

Michael Corbat souhaite tirer profit de la structure rationalisée de Citi pour distribuer davantage de capital aux actionnaires. La Réserve fédérale a autorisé en mars dernier son programme de relèvement du dividende et de rachats d'actions.

Le rendement des actifs de Citi a atteint 1,05% au premier trimestre, supérieur à l'objectif de 0,9% du groupe sur l'année.

Le ratio de fonds propres Tier 1 de la banque a augmenté de 10,6% à 11% au quatrième trimestre.

Michael Corbat a également annoncé que le groupe était en bonne voie pour atteindre ses résultats financiers pour l'année.

David Henry à New York et Anil D'Silva à Bangalore; Juliette Rouillon pour le service français, édité par Patrick Vignal

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below