La BCE croit à la reprise, mais confirme l'objectif du QE

mercredi 15 avril 2015 16h15
 

par John O'Donnell et Marc Jones

FRANCFORT (Reuters) - La Banque centrale européenne (BCE) n'a pas l'intention de réduire ou d'abréger son plan d'achats massifs de titres sur les marchés même si elle s'attend à voir la reprise économique s'amplifier dans la zone euro, a déclaré mercredi son président Mario Draghi.

La BCE a commencé le mois dernier à racheter en masse des obligations d'Etat pour porter à 60 milliards d'euros le montant mensuel global de ses achats d'actifs, un niveau qu'elle entend maintenir jusqu'en septembre 2016 au moins pour doper le crédit et l'activité.

"Nous mettrons l'accent sur la pleine exécution de nos mesures de politique monétaire", a dit Mario Draghi lors de la conférence de presse qui a suivi la réunion du Conseil des gouverneurs.

"Les achats sont prévus pour durer jusqu'à la fin septembre 2016 et, quoi qu'il en soit, jusqu'à ce que nous observions un ajustement durable de la tendance de l'inflation correspondant à notre objectif d'un taux d'inflation inférieur à, mais proche de 2% à moyen terme."

L'inflation dans la zone euro était de -0,1% en rythme annuel en mars selon les chiffres d'Eurostat.

Mario Draghi s'est dit surpris par les spéculations sur l'éventualité d'un arrêt anticipé du QE, un mois seulement après sa mise en oeuvre.

"Avec ces mesures, nous contribuerons à une nouvelle amélioration des perspectives économiques, à une réduction des capacités inutilisées dans l'économie et à une reprise de la croissance de la monnaie et du crédit", a-t-il expliqué.

"A l'avenir, nous anticipons une amplification et un renforcement graduel de la reprise économique".   Suite...

 
La Banque centrale européenne a laissé ses taux directeurs inchangés mercredi, un statu quo anticipé par tous les observateurs dans l'attente des résultats des mesures d'assouplissement quantitatif mises en oeuvre par l'institution. /Photo prise le 18 mars 2015/REUTERS/Wolfgang Rattay