Danone dopé par la nutrition infantile en Chine et l'eau

mercredi 15 avril 2015 12h37
 

par Noëlle Mennella

PARIS (Reuters) - Danone a été dopé au premier trimestre par la reprise de son activité de nutrition infantile en Chine et par de solides performances dans l'eau, en Europe comme dans les pays émergents, mais ses performances dans les produits laitiers frais sont restées à la traîne.

Le contexte macroéconomique difficile du premier trimestre devrait se vérifier tout au long de l'exercice, prévoit le géant français de l'agroalimentaire tout en confirmant ses objectifs annuels.

Sur les trois premiers mois de 2015, le groupe a engrangé un chiffre d'affaires de 5.471 millions d'euros, un peu mieux que les 5.425 millions du consensus communiqué par Danone, faisant ressortir une croissance organique de 4,8% au regard des 4,6% attendus par les analystes.

Dans les produits laitiers frais, son principal métier avec des marques telles qu'Activia ou Actimel, le chiffre d'affaires trimestriel est en croissance organique d'à peine 0,2%, affaibli par la faiblesse des dépenses de consommation.

Dans la zone Europe, le maillon faible de la division depuis plusieurs années, les ventes ont diminué d'environ 4%, reflet d'une baisse des volumes résultant d'une rationalisation des assortiments et de promotions.

Mais Danone y entrevoit toujours une stabilisation des volumes d'ici la fin 2015 voire le début de 2016, a confirmé Cécile Cabanis, la directrice financière de Danone, en mentionnant une amélioration "significative" de la marge brute.

Dans la nutrition infantile, son deuxième pôle, Danone a engrangé des ventes en croissance organique de 11,6% à 1.220 millions d'euros (1.210 millions attendus).

En Chine, grâce à l'essort du e-commerce, l'activité du groupe dans la nutrition infantile reprend des couleurs après la crise déclenchée par la fausse alerte au botulisme lancée à l'été 2013 par un de ses fournisseurs en Asie.   Suite...

 
Danone a profité au premier trimestre de la reprise de son activité de nutrition infantile en Chine et de solides performances dans l'eau en Europe, malgré un contexte macroéconomique difficile qui devrait se confirmer toute l'année. Les ventes du numéro un mondial des produits laitiers frais et de l'eau en bouteille ont atteint 5.471 millions d'euros. /Photo d'archives/REUTERS/Benoît Tessier - RTX1968M