La croissance chinoise à son plus bas niveau depuis six ans

mercredi 15 avril 2015 11h34
 

par Kevin Yao et Koh Gui Qing

PEKIN (Reuters) - Le rythme de croissance de l'économie chinoise est tombé à son plus bas niveau depuis six ans au premier trimestre et la faiblesse de l'activité dans plusieurs secteurs majeurs laisse penser qu'il continue de ralentit, soulignant les difficultés que rencontre Pékin pour déterminer la bonne combinaison de mesures de relance.

Une série de baisses de taux d'intérêt, de réduction des ratios de réserves obligatoires imposés aux banques et de mesures de soutien au secteur immobilier semblent en effet avoir surtout contribué ces derniers mois à alimenter la spéculation sur le marché boursier, sans effet majeur sur l'économie réelle.

De nouvelles mesures de stimulation sont toutefois attendues pour lutter contre le ralentissement persistant de la croissance.

Le produit intérieur brut (PIB) a progressé de 7% en rythme annuel au premier trimestre après une hausse de 7,3% sur les trois mois précédents, selon les statistiques officielles publiées mercredi.

Ce résultat, conforme aux attentes des économistes interrogés par Reuters, est mis en doute par plusieurs autres indicateurs sur les composantes de la croissance, soulignent toutefois certains analystes.

Les données sur les ventes de détail, la production industrielle et les investissements en capital fixe, publiées en même temps que les chiffres du PIB, sont en effet toutes ressorties en dessous des attentes.

La croissance des investissements en capital fixe, l'un des principaux moteurs de la croissance chinoise, est tombée au plus bas depuis 2000, à 13,5% en glissement annuel.

La production industrielle a quant à elle augmenté de 5,6% sur un an au premier trimestre alors que les marchés tablaient sur une hausse de 6,9%. Il s'agit de sa progression la plus faible depuis la crise financière de 2008.   Suite...

 
LA CROISSANCE EN CHINE