L'Inde ne recevra pas les Rafale avant environ deux ans

dimanche 12 avril 2015 11h58
 

NEW DELHI (Reuters) - L'Inde ne recevra sans doute pas son premier avion Rafale avant deux à deux ans et demi et des questions délicates, comme celle du prix, restent à aplanir, a déclaré le ministre indien de la Défense, Manohar Parrikar.

Le ministre a tenu ces propos samedi au lendemain de l'annonce d'un accord sur la vente de 36 Rafale "prêts à voler" par Dassault Aviation à l'Inde, à l'occasion d'une visite officielle en France du Premier ministre indien, Narendra Modi.

Les termes et conditions du contrat, d'un montant estimé à quatre milliards d'euros, restent à préciser, a souligné le ministre. La présidence française a annoncé vendredi que le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian, se rendrait rapidement en Inde à cet effet.

"Il faudra peut-être deux à deux ans et demi avant de recevoir le premier avion", a dit Manohar Parrikar à la presse à New Delhi. "'Prêt à voler', cela signifie que ce n'est pas pour demain, il faut concevoir l'avion pour les besoins de l'Inde, et aussi, il faut déterminer le prix", a-t-il continué.

L'accord sur la vente de ces 36 Rafale est séparé des négociations exclusives entamées il y a trois ans pour la livraison de 126 Rafale à New Delhi, dont 108 devraient être fabriqués en Inde par Hindustan Aeronautics Limited (HAL), ce qui rend les négociations compliquées, a-t-on déclaré vendredi de source française.

(Rajesh Kumar Singh, Eric Faye pour le service français)

 
L'Inde ne recevra sans doute pas son premier avion Rafale avant deux à deux ans et demi et des questions délicates, comme celle du prix, restent à aplanir, a déclaré le ministre indien de la Défense, Manohar Parrikar. /Photo prise le 4 mars 2015/REUTERS/Régis Duvignau