Un plan d'aide pour inciter les entreprises à investir

mercredi 8 avril 2015 18h48
 

par Jean-Baptiste Vey

PARIS (Reuters) - Manuel Valls a annoncé mercredi une aide exceptionnelle de 2,5 milliards d'euros pour pousser les entreprises à investir sans attendre, confirmant une intention exprimée dès le soir de la défaite de la majorité aux élections départementales.

Les investissements industriels réalisés entre le 15 avril 2015 et le 15 avril 2016 pourront ainsi être amortis à hauteur de 140% de leur montant au lieu de leur prix réel.

"C'est une forte amélioration de la rentabilité de tous les investissements concernés", a dit le Premier ministre, citant une économie d'impôt de plus de 13% du montant de l'investissement au taux normal de l'impôt sur les sociétés.

Le coût estimé à 2,5 milliards d'euros est un total sur cinq ans, a-t-on précisé dans l'entourage du Premier ministre, dont moins de 500 millions cette année. Il est pris en compte dans la nouvelle trajectoire des finances publiques qui sera présentée dans les prochaines heures.

"Il ne s'agit en aucun cas de financer des mesures nouvelles avec du déficit en plus", a précisé le ministre des Finances, Michel Sapin, lors de la même conférence de presse.

Du côté patronal, le Medef a salué des "initiatives positives", tout en estimant que la meilleure façon de favoriser l'investissement était de rétablir les marges des entreprises.

Pour la CGPME, cette "vraie bonne mesure" aura un impact "réel et tangible" sur leur capacité d'investissement.

Même les détracteurs de la politique gouvernementale dans la majorité ont trouvé des vertus aux mesures annoncées par Manuel Valls, tout en les jugeant insuffisantes.   Suite...

 
Le Premier ministre Manuel Valls a annoncé mercredi une aide exceptionnelle de 2,5 milliards d'euros pour pousser les entreprises à investir sans attendre, confirmant une intention exprimée dès le soir de la défaite de la majorité aux élections départementales. /Photo prise le 8 avril 2015/REUTERS/Philippe Wojazer