2 avril 2015 / 16:59 / dans 2 ans

Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS

PARIS (Reuters) - Les valeurs du jeudi à la Bourse de Paris, où l‘indice CAC 40 a clôturé en légère hausse de 0,24% à 5.074,14 points, la fermeture jusqu‘à mardi des grandes places mondiales pour le week-end prolongé de Pâques freinant les initiatives des investisseurs.

Au cours de la semaine réduite à quatre séances, l‘indice a progressé de 0,8%.

* ALCTAEL-LUCENT a gagné 2,27% à 3,56 euros, meilleure performance du CAC 40, la société spécialisée dans les équipements télécoms ayant bénéficié de l‘optimisme des analystes qui jugent encourageantes les perspectives du groupe pour 2015.

* Les VALEURS TELECOMS de la zone euro (+0,51%) ont profité de l‘intérêt porté à Base, la filiale belge de l‘opérateur néerlandais de télécommunications KPN (+2,75%).

NUMERICABLE-SFR, dont la maison mère Altice (+1,98%) est citée comme un acquéreur potentiel de Base, a progressé de 1,98% à 51 euros, BOUYGUES de 1,48% à 37,075 euros et ORANGE de 0,80% à 15,085 euros.

* Les valeurs AUTOMOBILES françaises ont progressé, à contre-courant du secteur européen (-0,78%), après leur correction de ces derniers jours. RENAULT a gagné 1,55% à 84,66 euros, VALEO 0,76% à 139 euros, PLASTIC OMNIUM 2,38% à 25,42 euros. PSA, qui avait mieux résisté, a grappillé 0,16% à 15,835 euros.

* Les RESSOURCES DE BASE (-1,67%) ont accusé la plus forte baisse sectorielle en Europe, pénalisées notamment par la baisse des cours du cuivre et du minerai de fer, des investisseurs chinois s‘inquiétant des effets du ralentissement économique en Chine.

ERAMET (-4,07% à 81,29 euros) a accusé la plus forte baisse du SBF 120. APERAM a reculé de 0,79% à 36,93 euros. ARCELORMITTAL a résisté et fini quasiment inchangé (+0,02% à 8,665 euros).

* KERING (-3,07% à 175,20 euros) a accusé la plus forte baisse du CAC 40 et confirmé une configuration graphique baissière engagée après que le titre du groupe de luxe a touché un plus haut de l‘année le 18 mars. Depuis, la valeur a perdu 11,74%.

* VIVENDI a lâché 1,15% à 23,23 euros, pénalisée par les divergences entre des actionnaires minoritaires et Vincent Bolloré, qui a encore augmenté sa participation dans le capital du groupe de médias à travers sa société éponyme (-0,74% à 4,85 euros). et L‘Autorité des marchés financiers a demandé à Vivendi de clarifier sa communication sur la réglementation applicable au secteur de l‘audiovisuel.

* CGG (+4,53% à 5,52 euros) a signé la plus forte hausse de l‘indice SBF 120. La compagnie parapétrolière a bénéficié de la décision de Société Générale de relever sa recommandation sur la valeur de “conserver” à “acheter”, décelant des facteurs de résistance de la société.

Parallèlement, MAUREL & PROM a avancé de 1,93% à 6,908 euros.

* INNATE PHARMA a grimpé de 2,99% à 8,28 euros, la valeur ayant rebondi sur un support technique vers 8,0 euros après sa chute de la semaine dernière (-23,7%) consécutive à la déception née d‘une étude sur son anticorps lirilumab.

* IPSEN (+1,89% à 45,055 euros) a annoncé la signature d'un accord sur plusieurs années avec l'université d'Harvard pour permettre d'identifier et de développer des programmes collaboratifs dans le domaine des tumeurs neuro-endocrines, des troubles neuromusculaires, ainsi que des plates-formes technologiques dans le domaine des toxines et des peptides. (Le communiqué: bit.ly/1BQQWxG)

* EDENRED a reculé de 2,52% à 23 euros, UBS s‘interrogeant sur la valorisation du groupe de services prépayés aux entreprises au regard du nouvel affaiblissement du real brésilien face à l‘euro.

* NEOPOST a encore perdu 3,2% à 46,165 euros au lendemain d‘une baisse de près de 7%, le spécialiste du traitement du courrier ayant publié des chiffres annuels jugés décevants et averti d‘un nouveau recul de sa marge pour l‘exercice en cours.

* BELVEDERE s‘est adjugé 7,58% à 17,04 euros, signant une deuxième séance consécutive de forte hausse (+7,83% mercredi). Le titre bénéficie de l‘annonce de la montée à son capital de son actionnaire de référence Diana Holding, qui gère les intérêts de la famille Zniber, à la tête du premier producteur de vins marocains.

* GROUPE GORGE a gagné 7,55% à 22,80 euros après l‘annonce par la société d‘un recul de sa marge opérationnelle en 2014, qui résulte cependant d‘investissements importants pour accompagner la montée en puissance de ses nouvelles activités dans l‘impression 3D. A moyen terme, le groupe vise une marge opérationnelle à plus de 20% dans l‘impression 3D.

* TRIGANO s‘est octroyé 1,37% à 30,31 euros, le groupe spécialisé dans les véhicules et équipements de loisirs ayant bénéficié d‘une décision de justice qui lui confie la location-gérance des actifs d‘Autocaravans Rimor.

Alexandre Boksenbaum-Granier, avec Raphaël Bloch, édité par Dominique Rodriguez

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below