L'Allemagne appelle la Grèce à préciser ses projets de réforme

lundi 30 mars 2015 17h49
 

par Lefteris Papadimas et Caroline Copley

ATHÈNES/BERLIN (Reuters) - L'Allemagne, premier créancier de la Grèce, a déclaré lundi que la zone euro ne débloquerait pas de nouvelle aide à Athènes tant que le gouvernement d'Alexis Tsipras n'aurait pas fourni une liste plus précise de réformes et donné à certaines d'entre elles force de loi.

Un haut responsable de la zone euro a jugé dimanche que la liste soumise vendredi au Groupe de Bruxelles (Commission européenne, Fonds monétaire international et Banque centrale européenne) était davantage un assemblage d'idées qu'un projet susceptible d'être présenté à l'Eurogroupe.

Le porte-parole du ministère allemand des Finances Martin Jäger a renchéri lundi. "Il nous faut attendre que la partie grecque nous présente une liste globale de réformes qui servirait de base de discussion convenable avec les institutions puis avec l'Eurogroupe", a-t-il déclaré.

"La balle est dans le camp de la Grèce", a-t-il ajouté, tout en soulignant qu'il s'agissait de négociations "compliquées" et "très techniques" qui demandaient forcement du temps.

"Tout dépend de la qualité de la liste grecque et dans quelle mesure ils couvrent les éléments qui ont déjà été mentionnés dans le protocole d'accord," a-t-il dit. "Il ne s'agit pas seulement de mettre en place une procédure à Bruxelles mais des mesures devront aussi être votées au parlement à Athènes."

Athènes n'a pas répondu dans l'immédiat à la question de savoir si une nouvelle liste de réformes serait présentée avant l'intervention du Premier ministre Alexis Tsipras au parlement ce lundi sur l'état des négociations à Bruxelles.

Des responsables grecs et européens, qui ont poursuivi les négociations ce week-end dans l'espoir d'avancer suffisamment pour permettre aux ministres des Finances de la zone euro (Eurogroupe) de débattre à nouveau de la question, ont dit qu'il faudrait plusieurs jours pour mettre au point une liste convenable.

Le "groupe de travail Eurogroupe", instance préparatoire des travaux de l'Eurogroupe et de la Commission européenne, doit se réunir le 1er avril à 17h00 pour discuter des réformes, a-t-on appris d'une source à Bruxelles.   Suite...

 
L'Allemagne, premier créancier de la Grèce, prévient que la zone euro ne débloquera pas de nouvelle aide à Athènes tant que le gouvernement d'Alexis Tsipras n'aura pas fourni une liste plus précise de réformes et donné à certaines d'entre elles force de loi. /Photo prise le 30 mars 2015/REUTERS/Alkis Konstantinidis