March 30, 2015 / 10:49 AM / 2 years ago

Les valeurs à suivre à la Bourse de Paris à mi-séance

3 MINUTES DE LECTURE

Lafarge accuse la plus forte des rares baisses du CAC 40, à la mi-séance, environ 1,0%, affecté par un retour des doutes sur le succès de son projet de fusion avec Holcim (+0,2%) après les dernières déclarations d'actionnaires du groupe suisse. /Photo d'archives/Christian Hartmann

PARIS (Reuters) - Les valeurs à suivre lundi à la Bourse de Paris, en nette hausse à la mi-séance, portées par la baisse à la fois de l'euro et des cours du pétrole ainsi que par la nette amélioration du sentiment économique en zone euro en mars.

A 12h18, l'indice CAC 40 gagnait 1,09% à 5.088,74 points:

* Les VALEURS CYCLIQUES et BANCAIRES de la zone euro sont entourées dans un environnement plus favorable à l'économie de la région et aux résultats de ces entreprises, avec notamment les mesures prises par la Banque centrale européenne.

CREDIT AGRICOLE avance de 2,61%, SOCIETE GENERALE de 2,59% et BNP PARIBAS de 2,3%. RENAULT s'octroie 2,74%, SOLVAY 1,6% et CAPGEMINI 1,51%.

PSA PEUGEOT CITROËN (+3,15%) est en tête du CAC 40, la tonalité d'un entretien du président du directoire du constructeur au journal Investir confortant l'optimisme des investisseurs à l'égard du groupe.

ALCATEL-LUCENT (+3,08%) a été retenu par China Telecom comme l'un de ses trois principaux fournisseurs pour déployer des services très haut débit mobile à travers la Chine.

* En revanche, LAFARGE accuse la plus forte des rares baisses du CAC 40, affecté par un retour des doutes sur le succès de son projet de fusion avec Holcim (+0,2%) après les dernières déclarations d'actionnaires du groupe suisse.

* KORIAN MEDICA (-3,15%, plus forte baisse du SBF 120) continue de pâtir de ses perspectives jugées décevantes annoncées mercredi soir. Depuis, la valeur affiche un recul de près de 9%.

* CGG (-1,43%) et MAUREL & PROM (-0,56%) cèdent du terrain dans le sillage des cours du pétrole, le baril de Brent abandonnant 1,68% sur fond de négociations sur le programme nucléaire iranien qui pourraient mettre un terme aux sanctions contre l'Iran et augmenter les exportations de pétrole du pays.

* GENFIT (+10,03%, plus forte hausse du SBF 120) rebondit, dopée par les propos de son président du directoire qui a indiqué sur CNBC ne pas exclure la vente de la société biopharmaceutique. Le titre a chuté de 44% vendredi à la suite des résultats jugés décevants d'une étude très attendue sur son candidat médicament phare, le GFT505.

* VIRBAC progresse de 3,32% à 226,95 euros, après avoir perdu 13,8% depuis la publication de ses résultats annuels, la valeur rebondissant sur sa moyenne mobile à 50 jours, à 224,98 euros, testée en fin de semaine dernière.

* STMICROELECTRONICS (+2,79%) profite de rumeurs de M&A dans le secteur. Selon le Wall Street Journal, le géant des semi-conducteurs Intel discute du rachat de son concurrent plus petit Altera, une transaction susceptible de représenter plus de 10 milliards de dollars (9,2 milliards d'euros).

* JACQUET METAL SERVICE s'adjuge 3,85% après l'acquisition d'activités de distribution d'aciers spéciaux de Schmolz+Bickenach basées en Allemagne, en Belgique, en Autriche et aux Pays-Bas pour une valeur d'entreprise de 88,6 millions d'euros.

* NICOX recule de 1,56% après avoir accentué l'an dernier sa perte nette, à 22,9 millions d'euros.

Alexandre Boksenbaum-Granier et Raphaël Bloch, édité par Dominique Rodriguez

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below