March 26, 2015 / 2:13 PM / in 2 years

Wall Street ouvre en recul après l'offensive saoudienne au Yémen

3 MINUTES DE LECTURE

La Bourse de New York a ouvert jeudi dans le rouge, prolongeant son repli de la veille, après l'offensive de l'Arabie saoudite et de ses alliés contre les Houthis au Yémen. Le Dow Jones perd 0,32% en début de séance, à 17.662,68 points. Le Standard & Poor's 500 recule de 0,41% et le Nasdaq cède 0,89%. /Photo prise le 24 mars 2015/Brendan McDermid

NEW YORK (Reuters) - La Bourse de New York a ouvert jeudi dans le rouge, prolongeant son repli de la veille, après l'offensive de l'Arabie saoudite et de ses alliés contre les Houthis au Yémen.

L'indice Dow Jones perd 55,86 points en début de séance, soit 0,32%, à 17.662,68 points. Le Standard & Poor's 500, plus large, recule de 8,42 points, soit 0,41% à 2.052,63 points.

Le Nasdaq Composite, qui a subi la veille sa plus forte baisse sur une séance depuis près d'un an, cède encore 43,29 points, soit 0,89%, à 4.833,23 points.

Si la tendance se confirme, le S&P-500 se dirige vers une quatrième semaine dans le rouge, pénalisé par une série d'indicateurs mitigés ne permettant pas de dégager une vision claire de l'économie américaine.

L'un des derniers en date, celui des inscriptions hebdomadaires au chômage, traduit cependant une évolution positive du marché de l'emploi avec un chiffre de 282.000 contre 290.000 attendu en moyenne par les économistes.

L'indice PMI Markit des services en version flash est ressorti à 58,6 en mars, soit la croissance la plus forte depuis septembre.

L'Arabie saoudite a lancé jeudi avec ses alliés sunnites de la région du Golfe une campagne de frappes aériennes au Yémen pour repousser les Houthis chiites qui assiègent Aden, le grand port du sud du pays où s'est réfugié le président yéménite.

Après les premières frappes, les cours du pétrole ont bondi de près de 6%. Le baril de Brent de la mer du Nord se traitait à 57,88 dollars, en hausse de 2,50%, tandis que le brut léger américain se négociait à 50,63 dollars (+2,89%) le baril vers 14h45 GMT.

Sur le plan sectoriel, l'énergie, les "utilities" et les matériaux sont les seules valeurs dans le vert, avec des gains modestes de respectivement 0,86%, 0,19%, et 0,3%.

Les valeurs du secteur pétrolier comme Exxon (+0,62%), Halliburton (+1,49%), Schlumberger (+0,96%) ou W&T Offshore profitent du rebond des cours du pétrole.

Côté baisse, le secteur technologique pâtit de la méfiance des investisseurs quant à ses perspectives de croissance. Le titre STMicroelectronics coté à New York abandonne 3,89% et l'action Micron Technology perd 1,8%.

A la hausse, Accenture gagne 4,13% à la faveur d'une hausse de 5% de son chiffre d'affaires trimestriel.

Aux changes, la monnaie américaine est quasiment stable face à l'euro à 1,0977 (-0,08%) dollar, mais elle recule nettement comparée à un panier de devises internationales de référence (0,25%).

Claude Chendjou pour le service français, édité par Patrick Vignal

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below