26 mars 2015 / 10:39 / il y a 3 ans

Evonik cible plusieurs groupes de chimie

DÜSSELDORF, Allemagne (Reuters) - Evonik étudie une approche sur Clariant et d‘autres groupes de chimie fine dans le but de lancer éventuellement une OPA mais n‘a pas encore défini sa stratégie, ont indiqué jeudi des sources à Reuters.

Le groupe chimique allemand Evonik envisage de lancer une OPA sur son concurrent suisse Clariant pour créer une entité dont la capitalisation boursière dépasserait 20 milliards d'euros, selon le Financial Times. /Photo d'archives/REUTERS/Arnd Wiegmann

Le Financial Times a rapporté qu‘Evonik envisageait de lancer une offre sur le groupe suisse afin de créer une entité dont la capitalisation boursière dépasserait 20 milliards d‘euros.

Plusieurs sources proches du dossier ont déclaré que le groupe allemand s‘était penché également sur DSM et Croda.

Selon deux des sources, le travail sur une potentielle alliance avec Clariant a dépassé le stade purement exploratoire. Mais une autre source dit que le groupe suisse n‘a pour l‘instant reçu aucune proposition.

“Quelqu‘un a-t-il fait fuiter l‘information pour tuer l‘accord dans l‘oeuf ?”, s‘interroge une source proche d‘Evonik.

En Bourse, vers 16h10 GMT, l‘action Clariant s‘échangeait à 19,90 francs, en hausse de 10,13%, faisant ressortir une capitalisation boursière au-dessus de 6 milliards de francs suisses. L‘action Evonik reculait de 1,76% au même moment.

Clariant et Evonik ont tous les deux refusé de commenter l‘information.

Les principaux groupes européens de chimie de spécialité (ou chimie fine) sont à la recherche de cibles, surtout dans les segments à forte marge qui nécessitent beaucoup de recherches et une collaboration étroite avec les clients industriels.

Mais beaucoup sont dissuadés pour l‘instant par les sommes qu‘il faudrait débourser en raison du dynamisme des marchés boursiers ces derniers temps. L‘indice sectoriel européen de la chimie sur le Stoxx 600 a gagné 26% au cours des six derniers mois.

La chimie de spécialité, par opposition à la chimie lourde, s‘intéresse à des produits pour un usage spécifique comme les pesticides, les pigments ou les détergents.

Selon le FT, citant l‘une de ses sources, une OPA sur Clariant pourrait valoriser le groupe suisse jusqu‘à 23 francs l‘action, soit une prime de 27% par rapport au cours de clôture de mercredi.

Le directeur général de Clariant, Hariolf Kottmann, a dit dans l‘hebdomadaire économique suisse Handelszeitung, qu‘il serait surpris et déçu en cas d‘offre hostile sur son groupe.

“Le secteur sait que nous ne voulons pas d‘OPA”, a-t-il déclaré dans l‘édition de jeudi de l‘hebdomadaire, avant les informations du FT.

Bertrand Boucey et Claude Chendjou pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat et Patrick Vignal

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below