25 mars 2015 / 16:34 / dans 2 ans

L'Union européenne va taxer l'acier chinois et taïwanais

L'Union européenne va imposer à partir de jeudi des droits anti-dumping sur les importations de tôles d'acier inoxydable laminées à froid en provenance de Chine et de Taïwan. Bruxelles va appliquer une taxe allant jusqu'à 25,2% sur les importations en provenance de Chine et une taxe pouvant atteindre 12% sur les produits taïwanais, à la suite d'une plainte déposée par la fédération des sidérurgistes européens Eurofer. /Photo d'archives/REUTERS/François Lenoir RTR4NXES

BRUXELLES (Reuters) - L‘Union européenne va imposer à partir de jeudi des droits anti-dumping sur les importations de tôles d‘acier inoxydable laminées à froid en provenance de Chine et de Taïwan, selon un avis publié mercredi dans le Journal officiel de l‘UE.

Bruxelles va appliquer une taxe allant jusqu‘à 25,2% sur les importations en provenance de Chine et une taxe pouvant atteindre 12% sur les produits taïwanais, à la suite d‘une plainte déposée en mai 2014 par la fédération des sidérurgistes européens Eurofer.

Selon Eurofer, la Chine et Taïwan ont exporté pour 620 millions d‘euros de tôles d‘acier inoxydable laminées à froid vers l‘Union européenne en 2013, soit 17% du marché, les vendant à des prix abusivement bas.

Les importations en provenance des deux pays ont plus que triplé entre 2010 et 2014, a dit Eurofer, en raison de la surcapacité dans ces pays et non d‘une croissance du marché en Europe.

Les droits fixés par la Commission européenne sont provisoires en attendant les résultats d‘une enquête qui doit prendre fin en septembre.

Vers 15h35, l‘indice Thomson Reuters du secteur européen des producteurs d‘acier gagnait 1,4% contre une baisse de 0,68% pour le Stoxx 600.

Parmi les valeurs du secteur, l‘action Aperam prenait 3,02%, Acerinox 0,91% et Outokumpu 0,45%.

Le secteur européen de la sidérurgie avait déjà profité en Bourse au début du mois d‘une information de Reuters à ce sujet.

VERS UNE HAUSSE DES PRIX DE BASE

Seth Rosenfeld, analyste chez Jefferies, estime que les taxes ne vont probablement pas mettre fin aux importations en provenance de Chine mais elles sont suffisamment élevées pour avoir un impact notable dans les prochains mois.

Selon lui, les fermetures de sites prévues devraient pousser les taux d‘utilisation des capacités à plus de 80% en 2017, contre 64% en 2014.

“A mesure que les importations diminuent, on devrait observer un effet à la fois sur la part de marché et en termes de pression réduite sur les prix, les Chinois vendant historiquement moins cher que les producteurs européens. Les prix de base devraient par conséquence augmenter”, a-t-il dit.

Eurofer, saluant la décision de l‘UE, a dit que les taxes ne freineraient pas la concurrence, en raison de l‘abondance de l‘offre d‘autres pays non membres de l‘UE.

Des droits anti-dumping ont été fixés à 24,3% pour les chinois Shanxi Taigang Stainless Steel et Tianjin TISCO & TPCO Stainless Steel, à 24,5% pour les autres sociétés ayant coopéré et à 25,2% pour les chinois Baosteel Stainless Steel, Ningbo Baoxin Stainless Steel et d‘autres entreprises.

Pour les sociétés taïwanaises, le taxe s‘élève à 10,9% pour Tang Eng Iron Works Co, Yieh United Steel Corp (Yusco) et les sociétés ayant coopéré, et 12% pour Chia Far Industrial Factory et les sociétés n‘ayant pas coopéré dans l‘enquête de l‘UE.

avec Alexandre Boksenbaum-Granier, Claude Chendjou pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below