Les fonds Colony et Eurazeo réduisent leur part dans Accor

mercredi 25 mars 2015 12h30
 

PARIS (Reuters) - Les fonds d'investissement Colony Capital et Eurazeo, principaux actionnaires d'Accor, ont annoncé mercredi avoir cédé 9,6% du capital du groupe hôtelier, soit près de la moitié de leur participation, pour un montant cumulé de 1,1 milliard d'euros.

Les deux groupes, qui ont agi de concert, ont profité de la forte progression du titre Accor en Bourse, près de 75%, depuis l'arrivée en août 2013 du PDG Sébastien Bazin, un ancien représentant de Colony Capital en Europe.

Le fonds américain, entré au capital d'Accor en 2005, a placé un bloc de 4,9% au prix de 48,75 euros par action, soit un montant de 561 millions d’euros.

Eurazeo, entré de son côté en mai 2008, a placé au même prix 4,7% du capital d'Accor, pour un montant de 536 millions. Le produit net de cette cession s’élève à environ 350 millions, précise la société française, qui dit avoir réalisé "un multiple d’environ deux fois son investissement".

Des analystes, banquiers et gérants interrogés par Reuters au début du mois avaient estimé que la récente multiplication des ventes de blocs d'actions en Europe devrait se poursuivre, l'embellie des marchés financiers offrant des portes de sortie aux Etats ou aux fonds de capital-investissement (private equity).

Accor a annoncé le mois dernier des résultats annuels record, récoltant les premiers fruits de sa réorganisation après une année de solides performances en Europe du Nord.

Sous la houlette de Sébastien Bazin, le groupe aux 14 enseignes (Ibis, Mercure ou encore Sofitel) a été profondément réorganisé il y a un an autour de deux pôles regroupant l'exploitation d'hôtels d'un côté et la gestion des actifs immobiliers de l'autre, avec pour objectif de redresser une rentabilité en berne.

PORTEFEUILLE RÉÉQUILIBRÉ   Suite...

 
Le PDG d'Accor, Sébastien Bazin. Les fonds d'investissement Colony Capital et Eurazeo, principaux actionnaires d'Accor, ont annoncé mercredi avoir cédé 9,6% du capital du groupe hôtelier, soit près de la moitié de leur participation, pour un montant cumulé de 1,1 milliard d'euros. /Photo prise le 18 février 2015/REUTERS/John Schults