La plupart des Bourses européennes terminent en baisse

lundi 23 mars 2015 18h23
 

PARIS/LONDRES (Reuters) - Les Bourses européennes ont globalement terminé en baisse lundi, un accès d'inquiétude sur la Grèce ayant poussé les investisseurs à prendre des profits après une séquence de hausse qui a propulsé les indices à des pics de sept ans et demi et au-delà.

La chancelière allemande Angela Merkel rencontre ce lundi le Premier ministre grec Alexis Tsipras à Berlin avant la présentation par le gouvernement grec d'une liste détaillée de réformes structurelles lors d'une prochaine réunion de l'Eurogroupe.

Les deux dirigeants se sont employés ces derniers jours à relativiser l'enjeu de la première visite officielle du chef du gouvernement grec à Berlin.

Alexis Tsipras a averti qu'il serait "impossible" pour son pays d'assurer le service de sa dette dans les prochaines semaines sans aide financière supplémentaire.

À Paris, le CAC 40 a terminé en baisse de 0,65% (-32,97 points) à 5.054,52 points. Le Footsie britannique a pris 0,22%, mais le Dax allemand a perdu 1,19%. La Bourse d'Athènes a pris 2,97% contre la tendance, dopée par ses banques.

L'indice EuroStoxx 50 accuse une baisse de 0,73% en clôture et le FTSEurofirst 300 un recul de 0,76%.

Ce dernier indice, qui reste en hausse de près de 17% depuis le début de l'année, avait inscrit vendredi son plus haut niveau en sept ans et demi, à la faveur notamment d'une rebond des valeurs pétrolières initié par une chute du dollar.

"En moins de trois mois, les actions mondiales ont gagné plus de 15% en euros. De quoi tout de même se demander ce qu'il demeure comme potentiel de hausse", dit Malik Haddouk, directeur de la gestion diversifiée chez CPR AM. "Nous réduisons notre exposition à la classe actions dans son ensemble car nous anticipons une respiration après cette envolée des marché."

Sur le marché obligataire, les rendements des dettes souveraines en zone euro se sont tendus après des commentaires optimistes du président de la Banque centrale européenne (BCE), Mario Draghi, sur l'inflation qui, selon lui, devrait augmenter progressivement vers la fin de l'année.   Suite...

 
LA CLÔTURE DES BOURSES EUROPÉENNES