Wall Street reflue avec les pétrolières, hausse du Nasdaq

jeudi 19 mars 2015 23h18
 

par Chuck Mikolajczak

NEW YORK (Reuters) - Wall Street est repartie à la baisse jeudi, plombée par les valeurs de l'énergie, oubliant déjà l'enthousiasme de la veille motivé par les dernières déclarations de la Réserve fédérale en matière de politique monétaire.

L'indice Dow Jones des grandes valeurs a perdu 117,16 points, soit 0,65%, à 17.959,03 points et le Standard & Poor's 500 a reculé de 10,23 points ou 0,49% à 2.089,27 points.

Le Nasdaq Composite, à forte pondération technologique, a avancé à l'inverse de 9,55 points (0,19%) à 4.992,38 points, soutenu par Facebook.

Les indices avaient gagné plus de 1% mercredi en réaction au communiqué de politique monétaire de la Fed qui a réduit ses prévisions de croissance et d'inflation et indiqué qu'elle agirait sans précipitation sur ses taux d'intérêt, même si elle a supprimé toute référence à une attitude "patiente".

Interrogés par Reuters, les économistes des grandes banques de Wall Street s'attendent désormais à ce que la Fed attende le mois de septembre avant de commencer à relever ses taux, alors qu'une majorité tablait jusque-là sur un premier resserrement en juin.

"La Fed s'est peut-être mise dans une situation délicate", commente de son côté Keith Bliss, vice-président senior chez Cuttone & Co à New York. "Il y a le risque que les indicateurs économiques continuent de se dégrader et puis il y a ce dollar qui est comme un train fou."

Les nombreuses statistiques du jour ont semblé conforter la banque centrale dans son souci de rester prudente avant d'augmenter ses taux pour la première fois depuis 2006.

Les inscriptions au chômage n'ont que légèrement augmenté la semaine dernière, à 291.000 contre 290.000 (révisé) la semaine d'avant alors que le consensus était à 292.000.   Suite...

 
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS