Sopra Steria avertit sur sa marge 2017, le titre chute

jeudi 19 mars 2015 10h00
 

PARIS (Reuters) - Sopra Steria Group a fait état jeudi de prévisions jugées prudentes et d'un objectif de marge opérationnelle moins élevé que prévu pour 2017, ce qui pèse sur le cours de l'action de la SSII en Bourse.

Le groupe de services informatiques, né l'an dernier de la fusion des sociétés Sopra et Steria, s'attend pour cette année à un taux de marge opérationnelle d'activité de l'ordre de 6% qui se compare à un taux de marge de 5,3% en 2014.

Il vise également pour 2017 un chiffre d'affaires compris entre 3,8 et 4 milliards d'euros et un taux de marge opérationnelle d'activité entre 8% et 9%.

"C'est un 'warning' sur la marge 2017" observe un vendeur actions en poste à Paris rappelant qu'auparavant le groupe visait une marge opérationnelle de 10%.

Lors de l'annonce de la fusion en avril 2014, les deux groupes avaient dit viser un chiffre d'affaires supérieur à 4,0 milliards d'euros et une marge opérationnelle d'activité d'environ 10% sans préciser l'année.

"Dans l'ensemble, les objectifs annoncés sont prudents et décevants", poursuit le trader parisien.

A 9h46, l'action recule de 2,01% à 70,36 euros, dans des volumes représentant 3,9 fois leur moyenne quotidienne des trois derniers mois sur Euronext, après avoir chuté de plus de 6% dans les premiers échanges.

La valeur accuse ainsi l'une des plus fortes baisses de l'indice SBF 120, en hausse de 0,28% au même moment.

Le conseil d'administration de Sopra Steria a par ailleurs annoncé mercredi en fin de journée avoir décidé de simplifier sa gouvernance et la nomination de Vincent Paris directeur général en remplacement de François Enaud, qui quitte le groupe, et John Torrie au poste de directeur général adjoint.   Suite...