Lafarge prêt à discuter avec Holcim de la parité, mais pas plus

lundi 16 mars 2015 13h56
 

par Oliver Hirt et Gilles Guillaume

ZURICH/PARIS (Reuters) - Lafarge s'est déclaré lundi prêt à discuter avec Holcim d'un changement de leur parité de fusion, que le groupe suisse veut réviser en sa faveur, mais a prévenu qu'il n'accepterait aucune autre modification du projet initial.

Le mariage annoncé en avril 2014 a été conçu comme une fusion entre égaux, même si l'offre publique d'échange doit déjà donner à Holcim une majorité du capital du groupe issu du rapprochement. Mais des perspectives de résultats plus favorables côté suisse et la flambée récente de la devise helvétique face à l'euro ont changé la donne.

"Le conseil d'administration d'Holcim a conclu que l'accord de combinaison ne pouvait plus être suivi sous sa forme actuelle", a déclaré le groupe suisse dans un communiqué, se disant prêt à évoquer le ratio de l'OPE et "les questions de gouvernance".

Lafarge s'est quant à lui dit "prêt à explorer la possibilité d'une révision de la parité en ligne avec les conditions de marché récentes", mais a rejeté toute autre modification des accords actuels".

Un des dix principaux actionnaires d'Holcim, qui a requis l'anonymat, a déclaré à Reuters que la fusion pourrait échouer si les termes de l'accord n'étaient pas renégociés en faveur du cimentier suisse.

Cet actionnaire a aussi indiqué qu'Holcim remettait en question le choix de Bruno Lafont pour le poste de directeur général de l'entité combinée et voulait une plus grande représentation au sein du futur conseil d'administration.

Afin de mieux tenir compte de la valorisation actuelle des deux cimentiers, Holcim a demandé à modifier la parité d'échange pour la ramener à 0,875 action Holcim pour chaque action Lafarge, au lieu de la parité d'une action pour une annoncée initialement, a-t-on appris de source proche du dossier, confirmant une information de l'agence Bloomberg.

Selon une autre source proche du dossier, Lafarge serait prêt à aller jusqu'à 0,93 action Holcim pour une action Lafarge.   Suite...

 
Holcim souhaite une modification des conditions de la fusion prévue avec le groupe Lafarge afin de mieux tenir compte de la valorisation actuelle des deux groupes cimentiers. /Photo d'archives/REUTERS/Arnd Wiegmann