Wall Street dans le rouge, pénalisée par la chute du brut

vendredi 13 mars 2015 22h05
 

NEW YORK (Reuters) - La Bourse de New York a terminé vendredi en baisse, tirée vers le bas par un nouvel accès de faiblesse des cours pétroliers et par la vigueur du dollar qui menace les bénéfices des multinationales.

L'indice Dow Jones a cédé 0,82% (145,91 points) à 17.749,31. Le S&P-500, plus large, a perdu 12,55 points, soit 0,61%, à 2.053,40. Le Nasdaq Composite a reculé de son côté de 21,53 points (0,44%) à 4.871,76.

Sur l'ensemble de la semaine, le Dow abandonne 0,6%, Le S&P 0,9% et le Nasdaq 1,1%.

Le S&P-500 boucle sa troisième baisse hebdomadaire dans un marché de plus en plus convaincu que la Réserve fédérale commencera à relever ses taux d'intérêt dès le mois de juin.

Les cours du pétrole ont chuté de plus belle après un rapport de l'Agence internationale de l'énergie (AIE) soulignant la surabondance de l'offre en raison notamment de la production des Etats-Unis qui ne donne aucun signe de ralentissement.

Le baril de Brent de la mer du Nord, référence mondiale pour l'or noir, a ainsi perdu 2,41 dollars (4,22%) à 54,67 dollars le baril, passant sous la barre des 55 dollars pour la première fois depuis un mois.

Les investisseurs ont appris en séance que le moral du consommateur américain avait subi en mars une dégradation inattendue et marquée, selon les premiers résultats de l'enquête mensuelle de l'Université du Michigan, très suivie par les marchés.

Un autre indicateur publié vendredi montre que les prix à la production aux Etats-Unis ont enregistré le mois dernier une baisse inattendue.

Sur le marché des changes, le dollar a progressé de 0,75% face à un panier de devises de référence et vient de connaître sa plus forte progression sur deux semaines depuis six ans. Il est particulièrement vigoureux face à l'euro, qui lui a cédé 1,35%, à 1,0494 dollar, tout près d'un plus bas de 12 ans.   Suite...

 
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS