Eni, première "major" du pétrole à réduire le dividende

vendredi 13 mars 2015 19h28
 

par Stephen Jewkes

MILAN (Reuters) - Eni a réduit son dividende et suspendu un programme de rachat d'actions vendredi, devenant la première grande compagnie pétrolière à tailler dans la rémunération des actionnaires pour compenser la chute de l'or noir et tenter de relancer la croissance de sa production.

Le groupe pétrolier et gazier italien versera cette année un dividende de 0,80 euro seulement par action, contre 1,12 euro en 2014, a dit son administrateur délégué, Claudio Descalzi.

Il va parallèlement réduire ses investissements de 17% sur la période 2015-2018, à environ 48 milliards d'euros, et céder des actifs pour un montant de huit milliards.

A la Bourse de Milan, l'action a plongé de plus de 6% avant de ramener ses pertes en clôture à 4,59%, à 15,58 euros.

La chute du pétrole depuis son pic de juin a mis à rude épreuve la génération de trésorerie des entreprises du secteur, poussant bon nombre d'entre elles à réduire leurs coûts et leurs investissements.

Plusieurs grandes compagnies ont annoncé des coupes de 10 à 15% dans leurs dépenses et d'autres ont gelé leurs programmes de rachats d'actions ou opté pour un paiement du dividende en titre et non plus en numéraire.

Mais la plupart considèrent le versement de dividendes élevés comme une priorité et, selon des investisseurs, cette rémunération est le principal soutien des actions des grandes compagnies pétrolières.

Le baril de Brent de la mer du Nord, référence mondiale du pétrole, est tombé à 46 dollars en janvier après avoir touché un pic à 115 dollars l'an dernier. Depuis les cours du pétrole sont un peu remontés et vendredi le Brent se traitait aux alentours de 56 dollars le baril.   Suite...

 
Le groupe pétrolier et gazier italien Eni réduit son dividende et suspend un programme de rachat d'actions dans le cadre d'initiatives visant à compenser la chute des prix pétroliers /Photo d'archives/REUTERS/Alessandro Bianchi