La zone euro semble avoir passé le cap de la reprise

jeudi 12 mars 2015 17h14
 

par Sumanta Dey

(Reuters) - L'amélioration récente de certains des principaux indicateurs économiques de la zone euro marque un tournant important, estiment les économistes interrogés ces derniers jours par Reuters, qui estiment toutefois encore à un quart la probabilité d'une sortie de la Grèce de la zone euro.

Ces dernières semaines, les chiffres du produit intérieur brut, ceux des ventes au détail ou encore les indices de confiance des directeurs d'achats (PMI) ont dépassé les attentes, excédant même pour certains les prévisions les plus optimistes.

Cette embellie conjoncturelle et la perspective d'une remontée d'ici la fin de l'année du taux d'inflation, actuellement négatif, devraient rassurer la Banque centrale européenne (BCE), qui vient de commencer à mettre en oeuvre son plan d'assouplissement quantitatif (QE).

"(Il est) trop tôt pour être absolument certain mais les signaux sont plus positifs, grâce à la faiblesse de l'euro, à la baisse du prix du pétrole et à l'assouplissement quantitatif", explique Hann-Ju Ho, économiste de Lloyds Banking Group.

L'enquête réalisée cette semaine auprès d'un peu moins de 70 économistes montre que la croissance dans la zone euro devrait atteindre 1,3% cette année, légèrement moins donc que la dernière prévision de la BCE, revue en hausse à 1,5%. Les prix à la consommation devraient quant à eux augmenter de nouveau à partir du quatrième trimestre.

Dix-neuf économistes sur les 31 ayant répondu sur ce point ont dit juger qu'il était déjà efficace.

LE RISQUE GREC PERSISTE   Suite...

 
Près du siège de la Banque centrale européenne, à Francfort. L'amélioration récente de certains des principaux indicateurs économiques de la zone euro marque un tournant important, estiment les économistes interrogés ces derniers jours par Reuters, qui estiment toutefois encore à un quart la probabilité d'une sortie de la Grèce de la zone euro. /Photo prise le 21 janvier 2015/REUTERS/Kai Pfaffenbach