9 mars 2015 / 07:44 / il y a 2 ans

La BdF abaisse sa prévision de croissance du 1er trimestre

La Banque de France ne prévoit plus qu'une croissance de 0,3% de l'économie française au premier trimestre dans sa deuxième estimation fondée sur son enquête mensuelle de conjoncture pour février publiée lundi. /Photo d'archives/Charles Platiau

PARIS (Reuters) - La Banque de France ne prévoit plus qu'une croissance de 0,3% de l'économie française au premier trimestre dans sa deuxième estimation fondée sur son enquête mensuelle de conjoncture pour février publiée lundi.

Elle tablait auparavant sur une hausse de 0,4% du produit intérieur brut des trois premiers mois de l'année.

L'Insee anticipe également une croissance de 0,3% au premier trimestre, qui ferait suite à une progression de 0,1% du PIB du quatrième trimestre 2014.

L'enquête de la Banque de France sur le mois de février fait apparaître une baisse de deux points de l'indicateur du climat des affaires dans l'industrie, à 96, et une hausse d'un point de celui des services, à 92.

L'indicateur du secteur du bâtiment est, lui, stable à un bas niveau, 90.

Pour l'industrie, les chefs d'entreprise interrogés font état d'une légère progression de la production par rapport à un mois de janvier "particulièrement dynamique", indique la banque.

Le taux d'utilisation des capacités de production est en retrait de 0,2 point, à 76,5%.

Les carnets de commandes sont jugés "corrects" et le niveau des stocks est stable. Les effectifs n’évoluent pas. Les prix des matières premières comme ceux des produits finis baissent, mais à un rythme plus modéré qu’en janvier.

Toujours selon la banque de France, les chefs d'entreprise anticipent une "hausse plus marquée" de la production en mars.

Dans les services, l'activité a augmenté "nettement" en février, plus particulièrement grâce au travail temporaire, aux activités de conseil et à l'édition.

Les chefs d'entreprise du secteur signalent une très légère hausse des effectifs et tablent sur une poursuite de la progression de l'activité ce mois-ci.

A l'inverse, ceux du bâtiment continuent de prévoir une baisse de leur activité après un nouveau recul en février et conservent une appréciation négative de leurs carnets de commandes.

Yann Le Guernigou

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below