La BCE, plus optimiste, avant de lancer ses achats de dette

jeudi 5 mars 2015 17h50
 

par John O'Donnell et Balazs Koranyi

NICOSIE/FRANCFORT (Reuters) - La Banque centrale européenne (BCE) commencera la semaine prochaine à acheter de la dette d'Etat sur les marchés, une politique de soutien à l'économie qu'elle a prise en compte en revoyant à la hausse ses prévisions de croissance pour cette année et l'an prochain.

Son président Mario Draghi a précisé jeudi que les premiers achats d'obligations d'Etat et d'institutions publiques dans le cadre du nouveau programme d'"assouplissement quantitatif" (quantitative easing, QE) auraient lieu lundi, le 9 mars.

La BCE prévoit de consacrer 60 milliards d'euros par mois jusqu'en septembre 2016 au moins à ses achats d'actifs sur les marchés, qui lui permettent d'injecter en masse des liquidités dans le système financier afin de doper le crédit et de faire remonter l'inflation, aujourd'hui négative.

L'institution, dont les taux d'intérêt restent fixés à leur plus bas niveau historique, prévoit désormais une croissance de 1,5% cette année dans la zone euro, contre 1,0% attendu en décembre. Pour 2016, elle attend une croissance de 1,9% contre 1,5% il y a trois mois.

"Les dernières données économiques, en particulier les résultats des enquêtes disponibles jusqu'à la fin février, reflètent de nouvelles améliorations de l'activité économique au début de cette année", a déclaré Mario Draghi lors d'une conférence de presse après la réunion du Conseil des gouverneurs, qui s'est tenue pour une fois à Chypre.

"Nous nous attendons à ce qu'à l'avenir, la reprise économique s'élargisse et se renforce graduellement."

Selon un décompte de Reuters, plus de la moitié des principaux indicateurs économiques de la zone euro ont dépassé le consensus des estimations d'économistes depuis le début de l'année et bon nombre d'entre eux ont atteint les estimations les plus optimistes.

  Suite...

 
La Banque centrale européenne (BCE) lancera lundi prochain, le 9 mars, la mise en oeuvre de son nouveau programme d'achats d'obligations d'Etat sur les marchés financiers, destiné à soutenir la croissance et à faire remonter l'inflation dans la zone euro. Ces achats se poursuivront jusqu'en septembre 2016 au moins. /Photo prise le 21 janvier 2015/REUTERS/Kai Pfaffenbach