Adidas optimiste pour 2015 et ambitieux pour le marché US

jeudi 5 mars 2015 13h14
 

par Emma Thomasson

BERLIN (Reuters) - Adidas attend pour cette année une croissance solide de ses ventes et de son bénéfice net, à la faveur de l'amélioration de la confiance des consommateurs et d'efforts redoublés aux Etats-Unis, où le groupe allemand a encore cédé du terrain face à son grand rival Nike.

"L'Amérique du Nord sera notre principale priorité en 2015", a déclaré le président du directoire Herbert Hainer lors d'une conférence téléphonique avec les journalistes. "Nous voulons et nous devons gagner sur ce marché."

L'accent mis sur le marché américain devrait se refléter dans le nouveau plan stratégique quinquennal que Herbert Hainer dévoilera le 26 mars, et il pourrait aussi être décisif pour le choix de son successeur.

Au quatrième trimestre, l'équipementier sportif bavarois est parvenu à limiter la baisse de ses ventes en Amérique du Nord. Hors effet de change, elles y ont diminué de 4,2% après un recul de 7% sur les neuf premiers mois de l'année, dû en partie aux difficultés de sa gamme d'articles pour le golf.

Pour enrayer son déclin sur le premier marché mondial, Adidas a d'ores et déjà transféré plusieurs cadres de haut rang à sa base américaine de Portland, qui est aussi le quartier général de Nike.

Le groupe a aussi recruté de nouveaux stylistes, signé des contrats de parrainage avec davantage de sportifs américains et investi dans des sports importants aux Etats-Unis comme le baseball, le basket et le football américain.

Adidas a dit le mois dernier s'être lancé à la recherche d'un successeur à Herbert Hainer, en poste depuis 2001 et qui n'est pas parvenu à remettre en cause la suprématie de Nike aux Etats-Unis malgré le rachat de Reebok en 2006.

Le président du directoire a toutefois souligné jeudi qu'il ne considérait pas son départ comme imminent: "Vous devrez continuer de me supporter pour un temps encore", a-t-il dit aux journalistes en notant que son contrat courait jusqu'en 2017.   Suite...

 
Adidas, dans le rouge au quatrième trimestre 2014, prévoit cependant pour cette année une croissance solide de ses ventes et de son bénéfice net, à la faveur d'un redressement de ses articles de golf et de l'amélioration de la confiance des consommateurs. /Photo d'archives/REUTERS/Stefanie Loos