Aston Martin envisage de lancer un 4x4 haut de gamme

mardi 3 mars 2015 16h48
 

par Laurence Frost

GENEVE (Reuters) - Aston Martin a annoncé mardi envisager de se lancer sur le créneau porteur des "4x4" de luxe, ce qui pourrait se traduire par un renforcement de son partenariat avec l'allemand Daimler.

Le constructeur britannique de voitures de sport a réuni environ 150 millions de livres (230 millions d'euros) de fonds supplémentaires, a souligné le directeur général Andy Palmer, lors d'un entretien au salon automobile de Genève, avant la présentation de son concept car électrique DBX, qui préfigure un nouveau véhicule attendu d'ici 2019.

Andy Palmer a précisé que les deux principaux actionnaires d'Aston Martin, les fonds d'investissement Kuwait Investment Dar et Investindustrial, avaient accepté de souscrire à cette augmentation de capital et donné leur feu vert à un élargissement de la gamme, conformément à ce qui avait été annoncé par Reuters en décembre.

Le futur 4x4 d'Aston Martin pourrait utiliser l'architecture

SUV de Daimler, son actionnaire à 5%, qui fournit déjà à la marque britannique des moteurs V8 et des systèmes électroniques via sa division sportive AMG.

"Ce n'est pas exclu mais rien n'est décidé", a déclaré Andy Palmer, sans donner plus de détails. Un porte-parole de Daimler a refusé également d'en dire plus.

Cette augmentation de capital -combinée à un plan d'investissement de 500 millions de livres (687 millions d'euros) déjà lancé pour rajeunir sa gamme- devrait permettre à la marque anglaise de rattraper une partie de son retard et de profiter du boom des ventes des voitures de luxe.

Aston Martin n'a vendu en effet l'an dernier que 4.000 voitures, loin de son record de 7.300 unités établi en 2007.   Suite...

 
Le directeur général d'Aston Martin Andy Palmer au salon automobile de Genève. Le constructeur britannique de voitures de sport envisage de se lancer sur le créneau porteur des "4x4" de luxe, ce qui pourrait se traduire par un renforcement de son partenariat avec l'allemand Daimler. /Photo prise le 3 mars 2015/REUTERS/Arnd Wiegmann