Volkswagen garde son objectif de marge après un bénéfice record

vendredi 27 février 2015 19h12
 

par Andreas Cremer

BERLIN (Reuters) - Volkswagen a maintenu inchangé son objectif de marge vendredi, en dépit d'un bénéfice record l'an passé, observant que les risques géopolitiques et la baisse de la demande dans des marchés de premier plan risquent de peser sur l'activité.

"Compte tenu des perspectives de croissance médiocres des régions en dehors de la Chine, rien ne garantit que 2015 sera une année réussie, que ce soit pour le secteur ou pour VW", a dit le directeur financier Hans Dieter Pötsch.

L'action du premier constructeur automobile européen a plongé de près de 6% avant de clôturer en hausse de 0,3%, tandis que l'indice sectoriel européen prenait 0,9%.

Le groupe automobile allemand a confirmé que la marge opérationnelle devrait se situer dans une fourchette de 5,5% à 6,5% contre 6,3% l'an passé. En revanche, Volkswagen a relevé son objectif de chiffre d'affaires pour cette année, disant qu'il pourrait dépasser le niveau record de 202,5 milliards atteint en 2014 et progresser de jusqu'à 4%.

En comparaison, Toyota a revu en hausse sa prévision de bénéfice, tandis que Peugeot a relevé l'objectif de cash flow après avoir réduit se perte nette en 2014.

"Je trouve la prévision très réservée; c'est pratiquement comme l'an passé quoique le marché des changes soit plus positif qu'il y a un an et la demande d'automobiles est également un peu meilleure", dit Jürgen Pieper, analyste de Metzler Bank.

Le rendement du CA a augmenté à 6,3% en 2014 contre 5,9% en 2013.

Le bénéfice d'exploitation a augmenté de 8,8% à 12,7 milliards d'euros contre 11,67 milliards en 2013 et s'inscrit légèrement au-dessus des attentes des analystes qui étaient de 12,6 milliards. Il a été tiré par la hausse à deux chiffres des ventes de modèles haut de gamme Audi et Porsche.   Suite...

 
Volkswagen a maintenu ses objectif de marge opérationnelle pour 2015 au même niveau que ceux de 2014 après avoir fait état de nouveaux records pour ses ventes en volume, son chiffre d'affaires et son bénéfice d'exploitation l'année dernière, grâce à la hausse des ventes de ses voitures haut de gamme. /Photo prise le 3 octobre 2014/REUTERS/Jacky Naegelen