Ahold vise un cash-flow d'environ 1,0 milliard d'euros en 2015

jeudi 26 février 2015 10h07
 

AMSTERDAM (Reuters) - Le groupe néerlandais de grande distribution Ahold a publié jeudi un bénéfice net trimestriel de 219 millions d'euros, légèrement supérieur aux attentes, et annoncé un relèvement de son dividende et un nouveau programme de rachats d'actions.

Les analystes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne un bénéfice de 210 millions d'euros pour le quatrième trimestre contre 215 millions sur les trois derniers mois de 2013.

Le directeur général Dick Boer a déclaré dans un communiqué que le groupe avait enregistré "des améliorations des tendances sur ses ventes récurrentes aussi bien aux Etat-Unis qu'aux Pays-Bas" au quatrième trimestre.

Mais lors d'une téléconférence avec des journalistes, il a précisé que les marges du groupe resteraient sous pression aux Pays-Bas, principalement en raison des investissements engagés dans Bol.com, son site de vente en ligne.

Il s'est refusé à toute prévision chiffrée pour les Etats-Unis, où Ahold réalise la majeure partie de ses ventes.

La marge récurrente des activités américaines a reculé à 3,8% au quatrième trimestre contre 4,0% un an plus tôt.

Pour 2015, le groupe prévoit un cash-flow équivalent à celui de 2014 (1,055 milliard d'euros). Il a également annoncé un programme de rachats d'actions de 500 millions d'euros cette année et proposé un dividende de 0,48 euro au titre de l'exercice 2014 contre 0,47 euro pour 2013.

Le dividende 2014 représentera un montant global d'environ 400 millions d'euros.

Pour Pradeep Pratti, analyste de Citi, à l'achat sur la valeur, la marge d'exploitation aux Etats-Unis est conforme aux attentes "alors que la marges néerlandaise, à 4,8%, est légèrement en-dessous de nos estimations".   Suite...

 
Le groupe néerlandais de grande distribution Ahold publie un bénéfice net de 219 millions d'euros au quatrième trimestre, légèrement supérieur aux attentes, et annonce un relèvement de son dividende et un nouveau programme de rachats d'actions. /Photo d'archives/REUTERS/François Lenoir