Suez Environnement veut accélérer sa croissance d'ici à 2017

mercredi 25 février 2015 12h21
 

par Benjamin Mallet

PARIS (Reuters) - Suez Environnement a publié mercredi des résultats en hausse au titre de 2014, grâce notamment à ses activités dans l'eau en Europe, et a fait savoir qu'il souhaitait accélérer sa croissance d'ici à 2017.

Le numéro deux mondial de la gestion de l'eau et des déchets, derrière Veolia Environnement, souhaite atteindre à cet horizon un résultat brut d'exploitation (Ebitda) de 3 milliards d'euros, soit une hausse de 13,5% par rapport à 2014, "grâce à une croissance organique soutenue et des acquisitions ciblées".

Pour 2015, il a précisé qu'il tablait sur une croissance organique de son chiffre d'affaires d'au moins 3% et sur des évolutions organiques "positives" de son résultat brut d'exploitation (Ebitda) et d'au moins 4% de son résultat opérationnel courant (Ebit).

Suez Environnement prévoit aussi pour cette année un dividende au moins égal à celui de 0,65 euro par action proposé au titre de 2014 (stable).

Son directeur général Jean-Louis Chaussade a annoncé lors d'une conférence de presse téléphonique que le groupe poursuivrait son programme d'économies et visait 400 millions d'euros de gains dans les trois années qui viennent, après 620 millions réalisés sur la période 2011-2014.

Evoquant les perspectives dans les déchets en Europe, il a en outre déclaré que le groupe tablait sur une "stabilisation" de ses activités cette année.

"J'avoue ne pas être capable à ce stade de mesurer quel pourrait être l'impact à la fois de la baisse de l'euro, de la baisse du pétrole et de la baisse du taux d'intérêt", a ajouté Jean-Louis Chaussade.

L'Ebitda du segment déchets Europe de Suez Environnement a reculé de 5,7% en 2014 en variation organique, pénalisé par les prix des matières premières secondaires et de l'électricité, et par une concurrence accrue.   Suite...

 
Jean-Louis Chaussade, directeur général de Suez Environnement. Le groupe, qui affiche des résultats en hausse au titre de 2014, grâce notamment à ses activités dans l'eau en Europe, table pour 2015 sur une croissance organique de son chiffre d'affaires d'au moins 3%. /Photo prise le 25 février 2015/REUTERS/Gonzalo Fuentes