L'Eurogroupe avalise le plan de réformes de la Grèce

mardi 24 février 2015 17h37
 

par Jan Strupczewski et Matthias Sobolewski

BRUXELLES/BERLIN (Reuters) - La Grèce s'est assurée mardi une prolongation de quatre mois de son programme de renflouement financier, ses partenaires de la zone euro ayant approuvé un plan de réformes édulcoré par rapport aux promesses électorales et qui s'engage à ce que les dépenses sociales ne laissent pas filer le déficit budgétaire.

L'Eurogroupe des ministres des Finances de la zone euro est arrivé à sa décision au terme d'une téléconférence d'une heure, après que le nouveau gouvernement grec eut envoyé à son président Jeroen Dijsselbloem une liste détaillée des réformes qu'il compte entreprendre d'ici juillet.

"A la suite de la décision prise lors de la téléconférence de l'Eurogroupe, les procédures nationales pour la prolongation du programme grec peuvent commencer", a déclaré le vice-président de la Commission européenne Valdis Dombrovskis sur Twitter.

Les ministres ont pris connaissance d'un document de six pages signé par le ministre des Finances Yanis Varoufakis, qui revient sensiblement sur des promesses de campagne telles que l'arrêt des privatisations, la hausse des dépenses sociales et le relèvement du salaire minimum, et qui prévoit de consulter les partenaires avant toute réforme, lesquelles se doivent d'être neutres pour le budget.

La Commission européenne, le Fonds monétaire international (FMI) et la Banque centrale européenne (BCE) ont tous trois jugé le document grec "suffisamment complet pour constituer le point de départ valide d'une conclusion favorable de l'examen" du programme d'aide.

Le commissaire européen aux Affaires économiques Pierre Moscovici a jugé que l'accord avait permis d'éviter une crise imminente. "La liste... est une première étape très importante. Cela ne veut pas dire que nous approuvons ces réformes, cela veut dire que la démarche est suffisamment sérieuse pour poursuivre la discussion", a-t-il dit.

"ARRANGEMENT ACTUEL"   Suite...

 
Les ministres des Finances de la zone euro ont appelé mardi Athènes à élargir la liste de réformes présentée en contrepartie de la prolongation de quatre mois du plan d'aide financière dont elle bénéficie, mais le président de l'Eurogroupe Jeroen Dijsselbloem l'a jugée suffisamment sérieuse pour que les négociations avec le pays soient achevées dans ce délai. /Photo prise le 24 février 2015/REUTERS/François Lenoir