Accord sous conditions pour prolonger l'aide à la Grèce

samedi 21 février 2015 13h07
 

par Jan Strupczewski et Renee Maltezou

BRUXELLES (Reuters) - Les ministres des Finances de la zone euro ont abouti vendredi à un accord de principe pour prolonger de quatre mois l'aide financière dont bénéficie la Grèce, en échange de promesses du gouvernement Tsipras de ne remettre en cause aucune réforme clé et d'honorer ses engagements financiers.

Ce compromis, qui ne pourra être ratifié qu'une fois que les créanciers d'Athènes auront en main une liste de réformes jugée satisfaisante, écarte le risque de voir la Grèce se retrouver dès le mois prochain en cessation de paiement et donc peut-être forcée de sortir de la zone euro.

"Ce soir marque une première étape du processus de rétablissement de la confiance", a déclaré le président de l'Eurogroupe, le Néerlandais Jeroen Dijsselbloem, lors d'une conférence de presse. "Nous avons redéfini un terrain d'entente afin de parvenir à un accord sur ce communiqué."

L'accord conclu lors de la troisième réunion de l'Eurogroupe en moins de deux semaines accorde un délai supplémentaire au gouvernement dirigé par Alexis Tsipras pour tenter de négocier avec les créanciers internationaux un allègement durable du fardeau de la dette publique.

Mais il le place aussi dans une situation délicate vis-à-vis de son électorat car le chef de file du parti de gauche anti-austérité Syriza avait promis de mettre fin à la coopération avec la "troïka", le trio réunissant Union européenne (UE), Banque centrale européenne (BCE) et Fonds monétaire international (FMI), honni d'une bonne part des Grecs.

Un responsable gouvernemental grec a déclaré que son pays avait "tourné une page" et obtenu le temps nécessaire pour négocier "un nouvel accord".

L'Allemagne, chef de file des opposants à un allègement des contraintes imposées à Athènes, exigeait des "améliorations importantes" des engagements de réformes d'Athènes avant d'accepter de prolonger le plan d'aide.

  Suite...

 
Le ministre grec des Finances Yanis Varoufakis. Les ministres des Finances de la zone euro ont abouti vendredi à un accord de principe pour prolonger de quatre mois l'aide financière dont bénéficie la Grèce, en échange de promesses du gouvernement Tsipras de ne remettre en cause aucune réforme clé et d'honorer ses engagements financiers. /Photo prise le 20 février 2015/REUTERS/Eric Vidal