Lufthansa, en perte en 2014, ne versera pas de dividende

vendredi 20 février 2015 19h28
 

BERLIN (Reuters) - Lufthansa a annoncé vendredi qu'elle ne verserait pas de dividende pour 2014, les résultats de la compagnie aérienne allemande ayant été affectés par la vente de la division informatique, une hausse des provisions pour les retraites et des pertes découlant des contrats de couverture du carburant.

Certains analystes s'attendaient à ce que Lufthansa renonce au versement d'un dividende au titre de 2014, la directrice financière du groupe Simone Menne ayant prévu en octobre que cette rémunération pourrait être réduite.

Cependant le consensus moyen des analystes tablait sur un dividende de 38 centimes par action, selon les données ThomsonReuters, après un versement de 45 centimes au titre de 2013.

A la Bourse de Francfort, le titre de la compagnie aérienne a fini en forte baisse de 4,25% à 13,29 euros après cette annonce, de loin la plus mauvaise performance de l'indice Dax-30 qui a gagné 0,44%.

La société de gestion Union Investment, un des grands actionnaires de Lufthansa et investisseur de long terme, a bien accueilli la décision sur le dividende.

"Lufthansa a désespérément besoin de chaque centime pour sa restructuration et pour financer le renouvellement de sa flotte", a déclaré à Reuters Michael Gierse, gérant chez Union Investment.

Selon Simone Menne, la compagnie allemande ne prévoit pas à ce stade d'annuler des commandes d'avions, même si elle réévalue constamment ses investissements. Le montant des commandes en cours s'élève à quelque 32 milliards d'euros.

PROMESSE DE DIVIDENDE FUTUR   Suite...

 
Lufthansa ne versera pas de dividende pour 2014, les résultats du groupe ayant été affectés par la vente de la division informatique, une hausse des provisions pour les retraites et des pertes découlant des contrats de couverture du carburant. La première compagnie aérienne européenne par le chiffre d'affaires a fait état, selon des résultats préliminaires aux normes GAAP, d'une perte de 732 millions d'euros en 2014. /Photo prise le 1er décembre 2014/REUTERS/Michael Dalder