17 février 2015 / 09:34 / il y a 3 ans

Caixabank lance une OPA sur la banque portugaise BPI

La banque espagnole Caixabank a annoncé mardi une offre de plus d'un milliard d'euros pour acquérir les 55,9% de la troisième banque portugaise Banco BPI qu'elle ne détient pas encore. /Photo prise le 17 février 2015/Hugo Correia

MADRID/LISBONNE (Reuters) - Caixabank a lancé mardi une offre de plus d'un milliard d'euros pour acquérir les 55,9% de Banco BPI qu'elle ne détient pas encore et confirmé son projet de rachat de Novo Banco afin de figurer parmi les leaders du secteur au Portugal.

Caixabank propose 1,329 euro par action, soit une prime de 27% par rapport au cours de clôture de la troisième banque portugaise lundi et lie son offre à un taux d'acceptation d'au moins 50%, y compris sa participation actuelle, précise-t-elle dans un avis financier.

En réaction à cette annonce, l'action BPI s'envolait de 25,80% à 1,312 euros vers 15h00, entraînant ses pairs comme Millennium BCP, qui prenait 6,25%. Dans la foulée, l'indice PSI20 de la Bourse de Lisbonne gagnait 1,50%.

L'action Caixabank en revanche cédait 0,9% à Madrid. Le rachat de la totalité de BPI affecte son ratio de solvabilité CET1 (core tiers one), de 80 à 140 point de base. La banque espagnole n'a pas exclu de lancer une augmentation de capital pour renforcer son bilan, une initiative qui était anticipée sur le marché.

Basée à Barcelone, elle est l'une des banques espagnoles ayant réalisé le plus d'acquisitions pendant la crise financière dans le cadre d'une stratégie visant à compenser la faible rentabilité de ses activités en Espagne par le rachat de plus petits établissements durement frappés par la crise immobilière.

Elle est toutefois moins présente à l'international que ses concurrentes Santander et BBVA malgré des participations dans Boursorama en France, Erste Group en Autriche, Bank of East Asia à Hong Kong et Grupo Inbursa au Mexique, en plus de sa part de 44,1% dans BPI.

Gonzalo Gortazar, directeur général de Caixabank, a évoqué mardi les avantages qu'il voyait dans une telle opération. "C'est quelque chose que nous souhaitons faire, c'est logique, c'est à faible risque, cela génère de la valeur et cela a du sens pour Caixabank et BPI", a-t-il dit.

L'opération devrait en principe dégager des synergies de 130 millions d'euros par an à partir de 2017.

Gonzalo Gortazar a également confirmé que Caixabank figurait dans la liste de candidats au rachat de Novo Banco.

"C'est une occasion de consolidation dans le secteur et ce serait étrange de la part d'une grande banque nationale (...) de ne pas étudier cela avec une certaine attention", a-t-il dit.

Avec BPI et Novo Banco, Caixabank se retrouverait dans le peloton de tête du marché portugais, avec l'établissement public Caixa Geral de Depositos et la banque cotée Millennium.

Lisbonne espère vendre Novo Banco durant le premier semestre 2015 pour récupérer le prêt de 4,9 milliards d'euros accordé en août pour sauver Banco Espirito Santo (BES) de la faillite.

La Banque du Portugal a ramené lundi à 15 la liste des acheteurs potentiels de Novo Banco, la banque née des décombres de Banco Espirito Santo. Ces candidats potentiels ont jusqu'au 20 mars pour présenter des offres non contraignantes.

Avec Paul Day et Julien Toyer à Madrid, Véronique Tison et Juliette Rouillon pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below